Accueil / A la une / Vol de briques à l’usine Friguia: l’attaché militaire à Rusal indexé

Vol de briques à l’usine Friguia: l’attaché militaire à Rusal indexé

Des briques réfractaires neuves destinées aux fours de la raffinerie d’alumine de Friguia, ont disparu de l’usine depuis plus d’une semaine. Ces briques ont été retrouvées dans la concession de l’Attaché militaire à Rusal.

Le lieutenant-colonel Mohamed Bachir Condé aurait subtilisé ces briques à l’usine. Ce mardi 18 septembre, aux environs de 10h, la direction de Rusal, accompagnée du directeur de la sûreté, de la directrice des ressources humaines et le directeur de la maintenance et un agent de la sûreté, ont effectué une descente inopinée au domicile de l’attaché militaire. Ils ont trouvé les briques recherchées entreposées sous une bâche. L’attaché militaire affirme avoir acheté ces briques et réfute les accusations de vol.

« En aucun cas je ne saurais voler un matériel de l’usine . Je suis là pour à la fois défendre les intérêts de la Guinée et de la compagnie Rusal. Je ne comprends pas ces allégations. Je ne suis pas obligé de répondre à ces questions mais je le fais quand même », dit-il.

Seulement voilà, un agent de la sûreté confie: « à ma connaissance, il n’y a pas de boutiques de vente de briques réfractaires à Fria. Ces briques arrivent en Guinée sur commande spécialement pour les fours de la calcination. Ce n’est pas parce que sa voiture n’est pas soumise à la fouille, qu’il a le droit de faire sortir des choses sans autorisation. C’est du vol pur et simple« , dit-il.

Ce dernier ajoute également, que d’autres matériaux de l’usine ont été aussi retrouvés au domicile de l’officier incriminé.

Momo II

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*