dimanche 9 décembre 2018
Accueil / A la une / Sit-in devant la Cour Constitutionnelle: la Cellule Balai citoyen mobilise du monde

Sit-in devant la Cour Constitutionnelle: la Cellule Balai citoyen mobilise du monde

Les jeunes sont sortis nombreux ce mercredi 19 septembre, pour dire non à la tentative de destitution de Kèlèfa Sall, président de la Cour Constitutionnelle. S’était à l’occasion du sit-in organisé par la Cellule Balai citoyen de Sékou Koundouno.

Les manifestants brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire des slogans hostiles aux 8 conseillers frondeurs. « Non au coup d’État constitutionnel » « A bas l’injustice constitutionnelle » « A  bas les putschistes constitutionnel »  « Notre constitution est sacrée ». 

« Nous attendons le premier putschiste à venir  installer un autre président à part Kéléfa Sall, on l’attend de pieds fermes… Tant que l’ordre constitutionnel  n’est pas respecté, nous userons de tous les moyens afin de nous faire entendre. Notre démocratie est en danger », martèle Sékou Koundouno.

Il précise cependant, que le sit-in n’est pas organisé par les forces sociales, comme l’affirment certaines personnes.

« Ceux qui parlent de forces sociales n’ont qu’à brandir la lettre d’information qu’ils ont écrite. C’est une initiative de Balai citoyen. Ça n’a rien à voir avec les Forces sociales. Ceux qui s’agitent dans l’ombre peuvent continuer. Nous, on ose sortir pour manifester parce qu’on ne doit à personne, on n’a pas pris l’argent avec le pouvoir. Les gens nous font confiance et vont sortir massivement pour répondre à notre appel de déjouer la destitution de Kèlèfa Sall, président de la Cour constitutionnelle« , précise-t-il.

Sékou Koundouno affirme que tant que le mandat de M. Kéléfa Sall est en cours, il restera et demeurera président de la Cour constitutionnelle. Dans les prochains jours, de nouvelles stratégies seront mises en place, pour la suite des manifestations.

Lamine

à voir aussi

SLECG: les divergences sont aplanis

Après l’incident qui a failli diviser les deux premiers responsables du SLECG, sur l’opportunité ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*