Accueil / A la une / Tueries de Zogota: la société brésilienne VALE-BSG visée par une plainte

Tueries de Zogota: la société brésilienne VALE-BSG visée par une plainte

L’ONG « Les mêmes droits pour tous » porte plainte contre la société brésilienne VALE, pour les crimes commis à Zogota en 2012. L’annonce a été faite ce mercredi 12 septembre à la Maison commune de la presse, à Coléah. Les responsables de cette ONG accusent la société de complicité dans la planification dans ces assassinats.

Aux dires de Me Frédéric Foromou Loua, la société Vale-BSG a fourni une assistance logistique, aux commanditaires des tueries. Elle est donc poursuivis pour « complicité d’assassinats, d’incendies volontaires, des coups et blessures, et des destructions de biens matériels« .

« Vale a fourni des moyens logistiques. Elle a mis des voitures à la disposition des éléments des forces de défense et de sécurité pour aller attaquer le village de Zogota. Les villageois ont clairement identifié les voitures de Vale et puis à la veille de l’attaque, on a aperçu des véhicules militaires, à l’hôtel Le Mont Nimba de N’Zérékoré, qui a servi de base à la société Vale à N’Zérékoré, s’approvisionner en carburant. Lorsque la délégation gouvernementale est arrivée la nuit, il y a eu un entretient. C’est seulement après cet entretient, que l’attaque a été lancée la nuit« , explique l’avocat.

Il précise, que ces éléments prouvent à suffisance, que la société minière brésilienne a participé à cette expédition meurtrière.

« C’était une expédition punitive pour aller massacrer les villageois. Il a été clairement défini que Vale a aidé à planifier  ce massacre-là parce que la réunion s’est tenue à son siège. C’est pourquoi hier (12 septembre 2018, ndlr), nous avons décidé de porter plainte contre Vale à la justice au nom des victimes et des communautés qui ont été massacrées et dont les biens ont été volés ou incendiés« , précise Me Loua.

Pour rappel, c’est dans la nuit du 3 au 4 août 2012, que des éléments des forces de défense et de sécurité avaient mené une expédition punitive à Zogota, localité située dans la préfecture de N’Zérékoré.  Six (6) personnes avaient perdues la vie, des cases incendiées, des personnes arrêtées puis torturées.

Six ans après, la plainte déposée en 2012 contre les éléments de forces de défense et de sécurité, n’a pas prospéré. Le procureur du tribunal de première instance de N’Zérékoré en 2012,  s’était déclaré à l’époque déclaré incompétent pour faire comparaître les mis en cause.

Me Foromou Loua espère tout de même, que cette plainte additive, contre la société brésilienne VALE va prospérer.

à voir aussi

Un jeune abattu de sang froid à N’zérékoré

Un jeune conducteur de Taxi-moto a reçu une balle dans la poitrine, ce samedi 22 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*