mercredi 26 septembre 2018
Accueil / A la une / Ouverture du procès contre Salifou Camara Super V: l’accusé absent à l’audience

Ouverture du procès contre Salifou Camara Super V: l’accusé absent à l’audience

Ouverture ce mercredi 12 septembre, du procès contre l’ancien président de la Fédération guinéenne de football, Salif Super V Camara. A cette première audience, le principal accusé a brillé par son absence. Cette absence, a favorisé le renvoi du procès.

A peine ouverte, la présidente du tribunal de première instance de Kaloum a ordonné le renvoi de l’audience, pour absence de l’accusé.

L’avocat de la défense, Me Djibril Kouyaté, justifie ce renvoi par des affaires plus urgentes à régler et aussi pour permettre à la nouvel président du tribunal, de prendre connaissance du dossier.

« C’est une bonne cause. Parce que la dame qui vient d’arriver, elle n’a pas d’informations, elle a raison de demander d’avoir des informations avant d’ouvrir le dossier. Mon client a soif de venir se défendre. Il estime que son honneur est un peu écorché par cette affaire. Lui, il est plus pressé que la partie civile. Notre client n’était pas là, vous devez le savoir. Il est arrivé. Et il est prêt à comparaître. Parce qu’il ne se reproche de rien… »dit-il.

Pour sa part, l’avocat de la Fédération guinéenne de football (Féguifoot) exige que le mandat d’arrêt lancé contre l’accusé, soit exécuté en bonne et due forme.

« Il a été arrêté à Bruxelles. Il devait être transféré directement à la Maison d’arrêt de Coronthie. Mais les autorités l’ont laissé libre. Et aujourd’hui, vous l’avez constaté avec nous que M. Camara, n’a aucun respect pour les autorités judiciaires. Ne le faisant pas, il doit faire l’objet d’une arrestation, surtout quand il existe un mandat contre lui. Ce mandat, il est régulier. Il a été pris dans les conditions les plus normales, parce qu’il était en fuite. La Fédération n’a pas pour objectif de le mettre en prison. Il a failli à la loi. Il est en porte-à-faux avec celle-ci. Et celle-ci se doit d’être appliquée. C’est ce que la Fédération poursuit à date. Ce n’est pas une question de personne, mais de procédure. M. Camara est citoyen comme vous et moi », peste Me Koundiano.

Pour rappel, Salifou Camara Super V, Ibrahima Blasco Barry, et Sékou Morthon Soumah, respectivement ancien président, ancien secrétaire général et ancien financier de la Fédération guinéenne de football sont poursuivis pour détournement, abus de biens sociaux et publics, escroquerie, faux et usage du faux et diffamation.

L’affaire a été renvoyée au mercredi 26 septembre prochain.

Sorel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*