Accueil / A la une / Arrêté pour substitution de PV, le syndicaliste du SLECG est libre

Arrêté pour substitution de PV, le syndicaliste du SLECG est libre

Le syndicaliste du SLECG, Amara Mansa Doumbouya arrêté ce lundi, sur instruction du chef de cabinet du ministère de l’éducation, a été finalement libéré. Il avait été déféré au tribunal de première instance de Dixinn ce mardi 4 septembre.

Après 24h de garde à vue au commissariat de police de Nongo, le secrétaire général du SLECG n’ont pu libérer leur camarade, malgré toutes les plaidoiries. L’échange téléphonique avec le ministre Yéro Baldé, n’a en rien facilité les chose. Le ministère de l’enseignement, était bien décidé de ne pas retirer la plainte.

« Le représentant du service orientation de l’enseignement supérieur, qui a porté plainte ici, a procédé à un appel téléphonique avec son ministre Yéro Baldé, qui lui a dit de déférer l’affaire au tribunal« , explique Aboubacar Soumah.

Le dossier du syndicaliste a donc été transmis au procureur du TPI de Dixinn ce mardi. Mais s’était sans compter sur la détermination de ses camarades. Le SLECG a donc décidé de surseoir aux négociations de ce mardi, en attendant la libération de Amara Mansa.

« C’est Amara le porte-parole du SLECG qui a été arrêté. Donc nous sommes là. Tant qu’il n’est pas libéré, il n y aura pas de négociation », tranche Aboubacar Soumah.

C’est au TPI de Dixinn, que Amara Mansa Doumbouya a finalement été libéré.

AB

à voir aussi

N’zérékoré: une réunion du SLECG empêchée

Une réunion du bureau préfectoral du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée de N’zérékoré, a été empêchée ce lundi 29 octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*