mercredi 26 septembre 2018
Accueil / A la une / Le PDG-RDA rend hommage à Delphine, l’épouse de l’ancien Premier ministre Lansana Béavogui

Le PDG-RDA rend hommage à Delphine, l’épouse de l’ancien Premier ministre Lansana Béavogui

L’épouse du premier Premier ministre guinéen Madame Béavogui Delphine Camara, affectueusement appelée « Tantie Delphine », décédée le 28 août à Coyah a rejoint vendredi sa dernière demeure. Elle repose à jamais dans le Soumbouya (Coyah).

Âgée de 87 ans, la femme de Louis Lansana Béavogui, selon le PDG-RDA, ancien parti au pouvoir, a assuré de longues années la rénovation du musée national de Guinée (Sandervalia), encadré et même supervisé la formation orchestrale de Camayenne Sofa…

ORAISON FUNÈBRE PRONONCÉE PAR LE PDG-RDA Madame BÉAVOGUI Delphine CAMARA n’est plus.

Née en novembre 1931, de Monsieur Charles Gabriel CAMARA et de Marie Louise KOUROUMA à Labé, elle fît ses études primaires à l’école régionale de Mamou où elle obtint le certificat d’études primaires.

C’est en 1950 que LE PREMIER MINISTRE Lansana BÉAVOGUI, alors médecin africain des grandes endémies en service à Guéckédou, obtint les mains de Mademoiselle Delphine CAMARA en mariage.

Ce fut une belle aventure pour la vie du couple. Les deux se confondirent à la vie et au devenir du peuple de Guinée.

Pendant que Madame Andrée se chargeait de l’aménagement du jardin du 2 octobre, Madame Delphine s’occupait de la rénovation du musée national de Guinée (Sandervalia). Elle a également encadré et supervisé la formation orchestrale de Camayenne Sofa.

Madame Delphine BÉAVOGUI, vous laissez le souvenir d’une personne humble et affable qui est restée en tour temps au service de notre peuple.

Vous vous êtes retirée en cet endroit excentrique pour prier pour vos compagnons qui vous ont devancée auprès de Dieu.

Et voilà qu’en ce jour de fin du mois d’Août 2018 vous les rejoignez.

Que Dieu vous accueille toutes et tous dans son Paradis béni.

La terre de Guinée que vous avez tant aimée et servie vous soit un doux repos, bien mérité.

Amen !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*