mercredi 26 septembre 2018
Accueil / A la une / 8 millions comme salaire des enseignants: les négociations ont repris

8 millions comme salaire des enseignants: les négociations ont repris

Les négociations entre le gouvernement et le SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée), ont repris ce mercredi 29 août au ministère de la Fonction Publique. Elles portent sur les huit millions de francs guinéens comme salaire de base des enseignants.

Cette première journée a été consacrée aux préalables soumis par le SLECG. Des préalables jugés non négociable.

« L’arrêt de l’ingérence administrative dans les affaires syndicales, le virement des salaires des enseignants engagés en 2017 et 2018 par la Fonction publique, l’engagement à la fonction publique des dix enseignants homologués de l’université de Kindia, le rétablissement des enseignants mutés pour fait de grève du côté de Labé, Kindia et Gamal Abdel Nasser. Mais aussi, la poursuite judiciaire de ces loubards, qui ont saccagé les locaux du SLECG, le mercredi 08 août 2018« , déclare Mohamed Bangoura porte-parole du SLECG.

Au sortir de la salle des négociations, Dr. Alya Camara, l’Inspecteur général du Travail a demandé un délai moratoire, pour soumettre ces préalables au gouvernement.

« Nous nous sommes retrouvés aujourd’hui pour discuter de la question inscrite à l’ordre du jour. Les débats ont été axés sur les préalables. J’avoue que les discussions se sont déroulées dans une ambiance de cordialité. La partie syndicale nous a fait part d’un certain nombre de préalables auxquels il souhaite que le gouvernement apporte solution. Sur ces préalables, la partie gouvernementale a pris bonne note et le rendez-vous est donné pour le mardi à 10h, pour apporter des solutions y affairantes. Bref, ces préalables concernent essentiellement certains points non-appliqués du protocole d’accord du 13 mars 2018 ainsi que les difficultés rencontrées par le SLECG sur le terrain dans le cadre de la mise en place de bureaux dans le pays profond », indique Alya Camara.

à voir aussi

Un syndicaliste du SLECG arrêté, les négociations sur les 8 millions suspendues

La 2è journée de négociation entre le gouvernement et le syndicat libre des enseignants et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*