mercredi 26 septembre 2018
Accueil / A la une / Kindia: l’imam de Tafory sous le coup d’une poursuite judiciaire
Exif_JPEG_420

Kindia: l’imam de Tafory sous le coup d’une poursuite judiciaire

Après la sortie controversée de l’imam Ratib de Kindia sur l’accord politique du 8 août entre le RPG et l’UFDG, le maire élu de l’UFDG, Abdoulaye Bah s’est fait entendre ce vendredi. Il menace de traîner l’imam devant la justice.

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animé à son domicile, Abdoulaye Bah dit être choqué par la déclaration « inquiétante et préoccupants », de l’Imam de Tafory.

« Nous sommes à la fois choqués mais également heureux de savoir que dans notre ville  musulmane et chrétienne qu’il y a encore des notables, des imams, des sages qui tiennent de pareils propos concernant leurs fils et leurs filles. Moi, je pensais que la Guinée est une République laïque où tous les enfants sont unis autour d’une seule devise : travail, justice solidarité. Je ne pensais pas que la Guinée était une République ethnique, communautariste, régionaliste. Nous sommes très tristes et malheureux. Nous sommes très touchés par ce qui est arrivé (…) Ce qui se passe inquiétant et préoccupant. J’ignorais que le régime démocratique à Kindia du moins  était soumis à la volonté d’un homme de la religion musulmane ou chrétienne« , s’inquiète le futur Maire de Kindia.

Au delà de la condamnation des propos, Abdoulaye Bah compte poursuivre le religieux devant les juridictions compétentes. Il affirme que ce dernier va lui montrer son pays d’origine.

« Ce que j’ai lu ici est extrêmement grave. Nous devons mesurer l’ampleur des propos des gens dans ce pays même si c’est en français. Ce qu’il a dit ne se dit pas dans une République où la laïcité est consacrée par la constitution. Nous sommes dans un Etat de droit régi par des lois. Par conséquent, si le monde entier est témoin des propos aussi graves de la part d’une sommité intellectuelle comme Elhadj Mamoudou Camara. (…) Il me qualifie, moi, d’étranger dans ma ville natale. Moi, je suis né et grandi ici et il me dit être originaire d’ailleurs. Il va me le montrer très prochainement le territoire d’où je serais originaire. Si c’est le Mali, j’y retournerais, si c’est la Côte d’Ivoire, le Sénégal, ce n’est pas loin, j’y retournerais. Mais jusqu’à preuve du contraire, moi Abdoulaye Bah, je suis citoyen guinéen et je pensais être le maire de tous les citoyens de Kindia(… ) Donc, nous allons le citer en justice. Mon avocat, Me Salif  Béavogui est en train de travailler. Elhadj Mamoudou Camara sera devant la justice de son pays, ici à Kindia. Puisqu’il n’est pas au dessus de la loi… », prévient Abdoulaye Bah.

La déclaration de l’imam Ratib de Kindia, a provoqué un tollé en Guinée. Des déclarations de condamnation fusent de partout.

Sorel Yansané

à voir aussi

AG de l’UFDG: le parti indigné par la sortie de Etienne Soropogui de la CENI

Deux points ont été abordés ce samedi 8 septembre, à l’assemblée générale ordinaire de l’UFDG. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*