Accueil / A la une / Aboubacar Soumah tacle l’USTG: « ils nous ont livré à l’abattoir »

Aboubacar Soumah tacle l’USTG: « ils nous ont livré à l’abattoir »

Aboubacar Soumah ne veut plus collaborer avec l’USTG de Louis MBemba Soumah. Déclaration faite au lendemain de la levée de la sanction de l’USTG contre sa personne. Le secrétaire général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) dit ne pas pouvoir oublier tous les tords causés par l’USTG.

Selon Aboubacar Soumah, cette main tendue de l’USTG est une manœuvre dilatoire, puisse que selon lui, l’USTG n’est plus qu’une coquille vide.

« Le retour ou le non retour ne nous fait ni chaud, ni froid. Aujourd’hui comme ils sont en perte de vitesse, par ce qu’ils ne sont qu’une coquille vide maintenant, c’est pour ça qu’ils nous tendent la main. Par ce que la FESABAG s’est retirée, le SLECG s’est désaffilié, or les deux piliers fondamentaux de l’USTG c’est la FESABAG et le SLECG. Voyez-vous« , précise Aboubacar Soumah.

Le principal meneur de la grève des enseignants de février et avril dernier, dit ne pas pouvoir pardonner les menaces et l’abandon que l’USTG a exercé sur lui, lors de cette grève.

« C’est dans les moments difficiles, que l’on reconnaît ses vrais amis« , lance le syndicaliste. « Avec toutes les menaces que vous connaissez, qu’ils ont proféré contre nous. Ils nous ont livré à l’abattoir, ils ont même demandé au gouvernement de nous arrêter, puisse que nous sommes entrain de mener un combat illégal, un combat sauvage. Ils nous ont mis dans la gueule du Loup« , regrette-t-il.

Aboubacar Soumah ne veut plus avoir à faire à l’USTG.

Lamine Komah

à voir aussi

Mouctar Bah de RFI a été entendu par la HAC

Mouctar Bah, correspondant de RFI et AFP en Guinée a été entendu par la Haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*