Accueil / A la une / L’inter centrale CNTG-USTG boycotte les négociations avec le gouvernement

L’inter centrale CNTG-USTG boycotte les négociations avec le gouvernement

L’inter centrale syndicale CNTG-USTG suspend les négociations avec le gouvernement ce mardi 14 août. Annonce faite par le Secrétaire général adjoint de la CNTG et président de la commission nationale syndicale des négociations, Mamadou Mansaré. L’inter centrale exige la résiliation du contrat de concession à une société turc.

L’inter centrale apporte ainsi son soutient aux travailleurs du Port Autonome de Conakry, qui dénoncent un contrat de concession du quai conventionnel à une société turc. Les travailleurs réunis ce mardi à la bourse du travail, exige l’annulation du contrat.

« Suite à la vente du port, au danger que représente la perte d’emplois, les unions locales, unions régionales des centrales syndicales du mouvement syndical, ont demandé à la commission que nous sommes, de suspendre simplement les travaux, avec le gouvernement. Nous sommes des mandatés. Cela signifie que nous recevons le droit de nos mandants d’aller négocier ou de ne pas aller à la table de négociations. Le mandat que nous avons reçu hier, est de ne pas aller à la table des négociations. Parce la situation qui prévaut au Port Autonome de Conakry  nous interpelle tous« , déclare Mamandou Mansaré.

Il informe par la suite, qu’une plateforme de revendication sera rédigée et déposée au gouvernement les jours à venir.

Le mouvement syndical exige aussi, que tous les contrats passés au tour du port de Conakry, après la dissolution de la commission de révision des contrats miniers, soient révisés.

Lamine Komah

à voir aussi

Urgent : Moussa Iboun Conté porte plainte contre deux journalistes pour soustraction frauduleuse de l’entête de l’AGEPI (copie)

Moussa Iboun Conté, président de l’AGEPI, ne relâche pas la pression sur deux journalistes frondeurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*