Accueil / A la une / Les forces sociales dénoncent une trahison du syndicat

Les forces sociales dénoncent une trahison du syndicat

L’inter syndicale CNTG-USTG accepte les 10 milles francs comme prix du litre du carburant à la pompe, moyennant l’augmentation des salaires de tous les fonctionnaires, à hauteur de 10 millions GNF. Cette décision est perçue au sein des forces sociales, comme un acte de trahison, puisse qu’elles avaient signé une entente pour une unité d’action, afin de ramener le prix du carburant à 8000 GNF.

Les forces sociales de Guinée se désolidarisent de la décision du syndicat qui accepte finalement les 10 milles. Ibrahima Diallo

« Nous estimons que la proposition syndicale n’engage que les syndicalistes. Donc si le syndicat accepte la proposition du gouvernement, on estime que c’est une trahison, c’est une violation très grave, de l’accord qu’ils ont signé avec les forces sociales de Guinée« , dénonce Ibrahima Diallo, un des responsables des Forces sociales.

Pour lui, l’augmentation du prix du carburant, n’affecte pas que les travailleurs. Elle concerne toutes les couches sociales.

« La question du carburant dépasse, une question catégorielle. Nous ne pouvons pas nous engager dans une démarche qui consiste à exclure la majorité des citoyens. Par conséquent, nous nous désolidarisons de cette décision. Les forces sociales resterons toujours dans leurs combat, pour le retour du prix du carburant à 8000 GNF« , ajoute t-il.

Les forces sociales entendent les jours à venir, organiser des journées villes morte, des marches et des sit-in.

Laïla Bah

à voir aussi

Présidentielle au Mali : Soumaïla Cissé rejette la victoire d’IBK

Crédité de 32,83% face à Ibrahim Boubacar Keïta, déclaré vainqueur avec 67,17% des suffrages, Soumaïla …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*