Accueil / A la une / Attaque à mains armées à Pita: 2 des 5 assaillants arrêtés

Attaque à mains armées à Pita: 2 des 5 assaillants arrêtés

Cinq (5)  individus bien armés ont attaqué une boutique d’alimentation ce jeudi 09 août à Pita. Les assaillants ont emportés une forte somme d’argent mais ont été rattrapés par les forces de sécurité. Deux d’entre eux ont été arrêtés et conduits à Mamou.

Selon le gouverneur de Mamou, ces hommes armés jusqu’au dent sont venus dans deux voitures pour braquer une boutique d’alimentation. Ils y ont dérobé une forte somme d’argent. Alerté par les témoins, les forces de sécurité se sont lancées à leurs trousses. Des échanges de tirs sont intervenus entre forces de l’ordre et assaillants, jusque dans les périphéries de Mamou.  Un des assaillants a été touché par balle, le second, a été arrêté à Porédaka par la population.

« Ce sont des malfrats qui sont venus certainement de Conakry dans deux voitures. Ils ont garé l’une des voitures à Mamou en disant qu’elle est en panne avant de continuer dans la seconde vers Pita où ils ont braqué une boutique et emporté une importante somme d’argent. La police s’est mise directement à leur trousse. En une heure de temps, nous avons quadrillé les villes. Les bandits, à partir de Dalaba, ont abandonné la route nationale pour emprunter les routes secondaires qui mènent à Porédaka et à partir de là, nous avons retrouvé leur piste. Toutes les issues ont été verrouillées. On a alerté les populations. Les bandits ne pouvaient plus s’échapper. Des échanges de tirs entre les bandits et les agents de la sécurité s’en sont suivis. Un malfrat a été grièvement touché. Les agents de la CMIS l’ont transporté à l’hôpital. Les autres bandits ont abandonné leur véhicule pour se lancer à pieds dans la brousse. Ce sont les populations qui ont réussi à rattraper et arrêter l’un d’entre eux à Porédaka. La CMIS est partie le chercher à 19 heures, pour le ramener à Mamou-centre. Nous pensons qu’ils sont au nombre de cinq personnes. Mais, pour le moment, nous sommes en position de dire que deux bandits- dont un blessé ont été arrêtés », explique Amadou Oury Diallo le gouverneur de la région de Mamou.

Les populations sont mises à contribution. La chasse à l’homme s’est poursuivis jusque tard dans la nuit du jeudi. Finalement, 4 des 5 présumés bandits, ont été arrêtés.

Ibrahima Bah

à voir aussi

Guinée-Chine : XI Jinping réaffirme sa volonté de renforcer les relations de coopération entre les deux pays (Lettre)

La Guinée et la Chine, sont deux pays qui se félicitent du dynamisme qui caractérise …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*