Accueil / A la une / Crise sociale: le syndicat veut une augmentation de 10 millions sur les salaires

Crise sociale: le syndicat veut une augmentation de 10 millions sur les salaires

Les négociations entre le syndicat et le gouvernement se sont poursuivis ce jeudi 9 août au siège du ministère de la Fonction Publique. L’inter centrale syndicale CNTG-USTG, représentée par Mamadou Mansaré, a déclaré qu’ils sont d’accord pour le prix du litre à 10 milles à condition que l’Etat augmente 10 millions pour tous les fonctionnaires.

A défaut du retour du prix du litre du pétrole à 8 mille francs guinéens, le syndicat a adopté une nouvelle directive. Il demande une augmentation de salaire de 10 millions, si le prix du litre reste à 10000 GNF.

« Le mouvement syndical a demandé que si le gouvernement tient à ces 10 francs guinéens comme le prix du litre des produits pétroliers à la pompe, nous demandons à notre tour, et c’est non négociable, que 10 millions de francs guinéens soient ajoutés sur le salaire de tous les travailleurs de tous les secteurs confondus. C’est-à-dire, public, privé et mixte. Nous demandons également la multiplication à 100% des pensions civiles et militaires. Nous demandons aussi que le SMIG, 440 mille francs guinéens soit multiplié par trois  pour permettre aux citoyens de vivre décemment… Nous avons également demandé que le prix des denrées de premières nécessités, notamment le riz, tomates, l’huile… ainsi que les matières stratégiques, ciments, tôles, peintures… soit homologué. La grève n’est pas  suspendue, elle continue », a déclaré Mamadou Mansaré.

Lamine Komah

à voir aussi

Présidentielle au Mali : Soumaïla Cissé rejette la victoire d’IBK

Crédité de 32,83% face à Ibrahim Boubacar Keïta, déclaré vainqueur avec 67,17% des suffrages, Soumaïla …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*