vendredi 19 octobre 2018
Accueil / A la une / Kindia: deux militaires condamnés pour viol et détention illégale d’arme

Kindia: deux militaires condamnés pour viol et détention illégale d’arme

Deux militaires, l’un accusé de viol et l’autre de détention illégale d’arme et de munitions, ont été condamnés par le tribunal militaire de Kindia ce mardi 7 août. Les prévenus ont écopé des peines d’emprisonnement et de fortes amendes.

Le sous-lieutenant Mohamed 1 Camara a été reconnu en audience publique, coupable des faits de viol sur mineur. Les faits de ce crime odieux se sont passés le 10 juin au camp Samoreya, lorsque le nommé sous-lieutenant Mohamed 1 Camara a abusé de Yarie Sylla, une fillette de 12 ans. Selon le ministère public, le militaire aurait conduit sa victime dans un bâtiment inachevé, pour accomplir sa sale besogne.

Le second, le capitaine Abdourahamane Camara, a lui aussi été reconnu coupable de dissimulation d’arme de guerre et de munition, de marque PMAK.  Même si le prévenu soutient n’avoir pas déposé son arme pour des raisons de santé, le tribunal l’accuse de l’a gardé pour d’autres fins.

« Le tribunal militaire, après avoir délibéré, déclare le sous lieutenant Mohamed 1 Camara coupable des faits de viol sur mineur , et pour la répression, le condamne a 10 ans d’emprisonnement dont 5 assortis de sursis, et sur l’action civile reçoit la constitution de la partie civile Yarie Sylla, litige partiellement fondé condamne en conséquence le sous lieutenant Mohamed 1 Camara  au paiement de la somme de 10 millions de francs guinéens en réparation des préjudices subits, le tout en application des articles 268, 269 du code pénal, 23, 161 du code de justice militaire, 6 et 548 du code procédure pénale.

Le tribunal militaire, après avoir délibéré, déclare le capitaine Abdourahamane Camara coupable des faits de dissimulation d’arme et de munitions en application des articles 233 du code justice militaire, 117 du code pénal, 548 du code procédure pénale, pour la répression condamne le capitaine Abdourahamane Camara a 1 an d’emprisonnement et au paiement d’une amende de 2 millions de francs guinéens », a prononcé Saidou Diallo, le président du tribunal militaire de Kindia.

Les condamnés ont deux semaines pour pour faire appel du jugement.

Momo II

à voir aussi

Halte aux pyromanes et « business men » des crises en Guinée ! Le ministre de la Justice doit sévir !

Alors que des violences post-électorales sont enregistrées dans plusieurs zones de la Guinée, notamment à Kindia, Kouroussa, Kérouané et Gueasso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*