Accueil / A la une / L’opposition républicaine maintient sa marche du 9 Août

L’opposition républicaine maintient sa marche du 9 Août

En conférence de presse ce mardi 07 août, l’opposition républicaine annonce qu’elle maintient sa marche du jeudi 9 août prochain. Les opposants manifestent contre l’interdiction des manifestations par le gouvernement, qu’ils considèrent comme une atteinte aux libertés d’expression.
L’opposition républicaine va braver l’interdiction de manifester décrétée par le régime Alpha Condé. L’itinéraire Yimbaya Tannerie- Aéroport- Kenyen- Belle vue- Dixinn terrasse sera emprunté par les marcheurs.

Pour le porte-parole, Faya Millimouno, il n’est pas question de reculer devant la confiscation des droits des citoyens guinéens.

« Il y a d’abord des actes posés par le gouverneur de la ville de Conakry, 2 fois. Des communiqués interdisant les manifestations sans aucune base légale. Le ministre de l’administration du territoire, même s’il essaye de démentir sur les médias internationaux, a envoyé des messages à tous les gouverneurs, préfets et sous-préfets, d’interdire toute manifestation jusqu’à nouvel ordre. ça c’est comme un coup d’Etat. Nous rappelons au président de la République et au gouvernement, que l’article 21 de notre constitution, en son aliéna 4, donne le droit au peuple, de résister à l’oppression. Nous voyons clairement, les tendances vers la tyrannie et ce pays ne sera plus jamais tyrannique« , prévient Faya Milimono.

Faya Millimouno invite donc le peuple de Guinée, à répondre massivement, au mot d’ordre de manifestation pacifique.

« La marche est maintenue. Elle demeure une marche pacifique. Il n y a aucune raison valable qui ait été donnée par qui que ce soit, qui puisse empêcher l’opposition de marcher. On n’a pas besoin de défier un ministre. Nous nous comportons en accord avec la constitution. C’est le ministre qui est en désaccord avec les lois de la République. On a l’impression que Bouréma Condé pense être dans un empire et non dans une République », ajoute-t-il.

Alareny Bah

à voir aussi

Présidentielle au Mali : Soumaïla Cissé rejette la victoire d’IBK

Crédité de 32,83% face à Ibrahim Boubacar Keïta, déclaré vainqueur avec 67,17% des suffrages, Soumaïla …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*