vendredi 16 novembre 2018
Accueil / A la une / Bourse du travail: le syndicat annonce qu' »n’y a plus de négociations possible »

Bourse du travail: le syndicat annonce qu' »n’y a plus de négociations possible »

La marche de l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG dispersée à coup de gaz lacrymogènes ce lundi 23 juillet. Les syndicalistes qui tentaient de rallier le palais du peuple, ont été bloqués au marché Niger, par des agents de la police.

Munis de pancartes, ils scandaient « carburant 8000« , ils se sont repliés à la Bourse du Travail. Le porte-parole des syndicalistes a annoncé qu’il n y aura plus de négociations.

« Pour la première fois, on est en train de violer le temple des travailleurs. Mais nous allons porter plainte à l’OIT. C’est face à cette exaspération, que nous avons décidé de marcher vers la représentation du peuple qui est l’Assemblée nationale pour dire qu’on est en train de violer un des articles de la Constitution guinéenne qui est la liberté syndicale et la liberté de manifester. On avait d’armes que notre bouche pour dire 8.000 GNF le litre de carburant à la pompe. On nous a dispersés par des gaz lacrymogènes. Il n’y a plus de négociations possible avec la répression. Comme, ils ont préféré utiliser la force, nous estimons qu’il n’est plus question de négocier, nous allons nous retrouver maintenant pour bloquer tout le service minimum. Même les avions ne vont plus décoller« , a déclaré Mamadou Mansaré.

Lamine Komah

à voir aussi

Mouctar Bah de RFI a été entendu par la HAC

Mouctar Bah, correspondant de RFI et AFP en Guinée a été entendu par la Haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*