samedi 22 septembre 2018
Accueil / A la une / Malversations financières: reprise du procès contre Paul Moussa Diawara et scie

Malversations financières: reprise du procès contre Paul Moussa Diawara et scie

Le procès des Directeurs généraux de l’OGP et de l’OGC; Paul Moussa Diawara et Sékou Camara a repris ce mercredi au tribunal de première instance de Kaloum. Ils sont poursuivis pour détournement de deniers publics et malversations financières. Leurs avocats dénoncent des manquements dans la procédure.

Pour cette 2ème journée d’audience, les prévenus étaient présents sur le bancs des accusés. Leurs avocats, Me Salifou Béavogui, a tenté pendant toute l’audience de démontrer les manquements dans le rapport d’audit même, qui incrimine ses clients.

« La poursuite a été ratée, entièrement fourvoyée, elle a été mal engagée, elle a saisi un tribunal incompétent« , regrette Me Salifou Béavogui.

L’avocat, affirme que cette affaire relève, du droit commercial et espère que le 18 juillet prochain, le tribunal se prononcera dans ce sens.

« Le tribunal relèvera, que cette affaire relève du droit commercial. Et le procès doit s’ouvrir entre demandeurs et défendeurs devant un tribunal commercial sur la base d’un rapport« , clame l’avocat de la défense.

Un argument réjété par l’avocat de la partie civile, qui estime que toute personne qui a souffert d’une infraction peut se constituer partie civile devant un tribunal.

« Dans ces conditions, l’Etat en ce constituant partie civile, n’a fait que se conformer à la loi. Nous sommes convaincus, que ces exceptions soulevées, qui ne sont que des moyens dilatoires, seront rejetées et qu’à la prochaine audience, les débats seront entamés au fond« , explique Me Lancinet Sylla, avocat de la partie civile.

La prochaine audience est fixée au 18 juillet prochain au TPI de Kaloum.

Lamine Kômah

 

à voir aussi

Crise a la cour constitutionnelle : attention au piège des pseudo-juristes commentateurs ! (Par Abdoulaye Barry)

Depuis le début de la crise intervenue à la Cour Constitutionnelle entre les conseillers et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*