Accueil / A la une / Belgique: Ibrahima Kassory Fofana cité pour corruption

Belgique: Ibrahima Kassory Fofana cité pour corruption

Suite au procès pour blanchiment d’argent et « corruption active » de Hubert Fabri, un riche homme d’affaire belge proche du controversé milliardaire francais Vincent Bolloré, la Guinée est à nouveau citée dans une affaire de corruption dans un tribunal étranger.

Cette fois ci, il s’agit du premier ministre actuel Kassory Fofana et l’ancien ministre et ambassadeur de Guinée à Bruxelles, Kazaliou Baldé, décédé en 2012.

Selon le journal belge Les Echos qui rapporte la nouvelle, Ibrahima Kassory Fofana, à l’époque ministre des finances sous le régime du président Lansana Conté aurait bénéficié d’un versement d’environ 50.000 euros (525.000.000 GNF) pour un « schéma de corruption » bénéficiant l’acutelle ministre de l’agriculture Mariama Fofana à l’époque directrice de la Soguipah (Société Guinéenne de Palmier à Huile et Hévéa), une entreprise publique guinéenne qui exploite des plantations en Guinée Forestière.

Le stratagème consitait à surfacturer de 6 % le prix de vente du caoutchouc produit par la Soguipah et transférer les pots de vins dans une société écran WAT (West Africa Trading) controlée par Fabri qui aurait « arrosé » au passage Mr Kassory Fofana alors ministre des finances.

Quant à Mme Camara qui a dirigé pendant 30 ans la Soguipah, elle est accusée d’avoir perçu 4,2 millions de dollars de pots-de-vin sur des comptes de l’entreprise Soguipah qu’elle avait ouvert en son nom propre en Suisse et Luxembourg et qu’elle gérait. L’actuelle ministre de l’Agriculture de Guinée, Mariama Camara, a été condamnée à 20 mois de prison avec sursis et 12.000 euros d’amende, ainsi que plus de 300.000 euros de confiscation.

Vincent Bolloré est quant à lui au coeur d’un scandale de corruption sur l’attribution du Port Autonome de Conakry par son « ami » le président Alpha Condé qui le lui avait octroyé la gestion en 2011 en évincant Necotrans qui avait remporté l’appel d’offre.

Guinéenews a cherché à joindre le premier ministre pour avoir sa version des faits sans succès au moment où nous mettions sous presse.

Nommé premier ministre en mai 2018 par le président Alpha Condé, Kassory Fofana a promis de lutter contre la corruption endémique qui entrave les activités commerciales en Guinée et décourage plus d’un investisseur.

GUINEENEWS.ORG

à voir aussi

Accident de Mamou, grève du SLECG: Cellou Dalein se lâche

A l’assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) ce samedi 09 décembre, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*