vendredi 18 janvier 2019
Accueil / A la une / Relance du dialogue politique: Kassory Fofana chez Cellou Dalein

Relance du dialogue politique: Kassory Fofana chez Cellou Dalein

Le premier ministre guinéen Ibrahima Kassory Fofana a rencontré ce lundi 4 mais, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Les discussions ont porté sur la relance du dialogue politique. La rencontre a eu lieu au QG de l’UFDG à Hamdallaye-CBG.

Kassory Fofana s’est dit porteur d’un message de paix du chef de l’Etat avant d’ajouter, qu’il relève des attributions du Premier ministre de promouvoir le dialogue social en Guinée.

« Le message livré à Monsieur le président de l’Ufdg est le message de fraternité, d’amitié et d’invitation de la part de son grand frère, le Pr Alpha Condé, l’invitant à la poursuite du dialogue social, pour qu’ensemble, nous contribuions à la stabilité à la stabilité de ce pays, à faire l’économie des morts et des dégâts, l’économie des conséquences souvent fâcheuses des démonstrations politiques. Même entre adversaires, il y a un minimum de courtoisie qui devrait permettre d’entretenir des relations conduisant à la paix sociale dans le pays ».

De son côté, le chef de file de l’opposition s’est réjoui de l’initiative avant de lui promettre tout son soutien.

« La promotion d’une démocratie apaisée, la protection des droits et des libertés fondamentales constituent les valeurs pour lesquelles nous nous battons. Si du côté du gouvernement le tout-nouveau Premier ministre, que nous connaissons parfaitement, s’engage résolument dans cette voie, il ne trouverait au sein de l’opposition que des partenaires loyaux et engagés à conduire une telle politique dans notre pays ».

A noter que les relations entre Kassory Fofana et Cellou Dalein ne datent pas d’hier. Sous le régime de Lansana Conté, il aurait été celui qui a fait venir Cellou Dalein Diallo dans le gouvernement du général. Quand il y est allé en 1996, Cellou est resté jusqu’à être le premier ministre (2006).

Alhassane Bang’s

à voir aussi

La marche de colère des Forces sociales pas autorisée par la mairie de Matam

La mairie de Matam n’a pas autorisé la marche de la colère, projetée par les Forces …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*