Accueil / A la une / Massacre du 28 septembre: voici la composition du comité de pilotage du procès

Massacre du 28 septembre: voici la composition du comité de pilotage du procès

Les choses se précisent. Après sa confirmation au poste de ministre de la justice garde des sceaux, Cheick Sacko a pris un arrêté  de mise en place du comité de pilotage.

L’arrêté n°/2018/3173/MJ/CAB, détail la composition du comité de pilotage pour le jugement des crimes commis lors des évènements du 28 septembre 2009. Ce comité de pilotage est composé Comme suit :

– Ministre d’Etat, ministre de la Justice Garde des Sceaux, président 

– Un  représentant de la Cour Suprême,

– Deux  représentants du ministère de la Justice ;

– Un  du parquet général de la Cour d’Appel de Conakry ;

– Un représentant  du haut commandement de la gendarmerie nationale et la direction de la justice militaire ;

– Un représentant de la direction générale des services de police ;

– Un  représentant de la société civile ;

– Un représentant du haut commissariat des droits de l’Homme,

– Un représentant de l’Union Européenne ;

– Un représentant de l’ambassade des États Unis d’Amérique ; et

– Deux représentants du bureau des Nations Unies pour l’appui à la justice pour le dossier des évènements du 28 septembre.

Le comité aura pour missions principales :

– L’organisation du procès ;

– La recherche des ressources financières pour la facilitation de la tenue du procès ;

– La mise en place d’un dispositif de sécurité pour assurer la protection des magistrats, des parties civiles, des témoins ainsi que de tous les intervenants au procès ;

– La recherche de fonds et la mise en place d’un mécanisme d’indemnisation des victimes ;

– L’enregistrement des audiences ;

– La facilitation de l’accès du procès aux parties, à la presse ainsi qu’aux observateurs de la communauté internationale et de la société civil.

Un pas important pour les victimes du 28 septembre, qui attendent depuis bientôt 10 ans.

à voir aussi

Mouctar Bah de RFI a été entendu par la HAC

Mouctar Bah, correspondant de RFI et AFP en Guinée a été entendu par la Haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*