mercredi 17 octobre 2018
Accueil / A la une / Attaque contre le domicile de Alpha Condé: la demande de liberté provisoire refusée

Attaque contre le domicile de Alpha Condé: la demande de liberté provisoire refusée

La demande de mise en liberté provisoire du commandant Alpha Oumar Boffa Diallo AOB, dame Fatou Badiar, et Jean Guilavogui a été refusée ce lundi 14 mai.

« Nous avons jugé excessivement exagéré le temps de la détention provisoire. Nous avons plaidé respectueusement auprès du tribunal, pour qu’il accepte d’accorder leur remise en liberté en attendant la fin de la procédure », a-t-il dit.

A la demande des avocats du chef de l’Etat, le juge Mangadouba Sow a rejeté cette demande.

Les avocats estiment, qu’il vaut mieux attendre la décision finale, pour leurs mise en liberté provisoire.

« Les faits sont trop complexes pour accorder une liberté provisoire à ces accusés. Mieux vaut attendre une décision définitive », déclare Me Joachim Gbilimou.

Pour lui, nul doute ne subsiste, AOB est bien l’un des instigateurs de l’attaque du domicile privé de Alpha Condé en 2011.

« Un militaire de son état, libre de ses mouvements à bord d’un véhicule avec des armes à feu, vous dit qu’il a été pris en otage. Les faits sont têtus, et l’homme également est de toute intelligence », dit-il.

Le juge Mangadouba Sow a renvoyé l’affaire au 18 juin.

à voir aussi

Guinée: journée ville-morte suivie à Conakry dans les bastions de l’opposition

Ce lundi 15 octobre est une journée ville morte à Conakry, la capitale guinéenne. Huit mois après des élections contestées, l'opposition dénonce de la corruption

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*