Accueil / A la une / Louncény Nabé élu président de l’Initiative Africaine de politiques d’Inclusion Financière (AFPI)

Louncény Nabé élu président de l’Initiative Africaine de politiques d’Inclusion Financière (AFPI)

La sixième table ronde des leaders de l’Initiative Africaine de politiques d’Inclusion Financière (AFPI) s’est tenue à Conakry du 07 au 11 mai. L’événement a été clôturé par une conférence de presse conjointe du Directeur exécutif de l’Alliance pour l’Inclusion Financière (AFI) Dr Alfred Hannig et le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée, Dr Louncény Nabé.

Prenant la parole à cette occasion, Dr Alfred Hannig a énuméré les principaux défis à relever dans ce secteur.

« Le premier c’est l’interopérabilité au niveau des finances numériques et le second, c’est le transfert transfrontalier lié aussi aux finances numériques. Nous sommes optimistes qu’après ces assises de Conakry, nous allons envoyer un signal fort au reste du monde », soutient-il.

Pour sa part, le gouverneur de la Banque Centrale de Guinée, a insisté sur le faible taux de bancarisation en Guinée. Louncény Nabé a déclaré que

« Le constat révèle que le taux de bancarisation est faible, il ne dépasse pas 10%. Tandis que le taux de pénétration de la téléphonie mobile dans le pays, avoisine les 100%. Donc, on profite de cette situation pour faire du téléphone mobile le support de ces transactions même si les payements sont timides là-dessus. Les efforts doivent être faits pour aller maintenant vers l’extension de ce moyen aux services marchands », explique t-il.

 

Pour cette 6ème  table ronde annuelle des décideurs de l’AFPI, le gouverneur de la Banque Centrale de Guinée a été désigné président de l’AFPI, pour un mandat de deux ans. Il a dévoilé ses priorités pour les 2 prochaines années.

« Les premiers efforts doivent aller dans le sens de donner un contenu concret à l’étude déjà présentée sur l’interopérabilité et les transferts transfrontaliers. S’il faut donner une priorité entre ces deux aspects, je parlerais d’abord de l’interopérabilité qui est déjà une réalité dans certains pays et qui doit l’être aussi dans les autres pays. Ensuite, on passera aux transferts transfrontaliers.Toutes ces questions feront l’objet de discussions pendant ces deux années », a déclaré Lounceny Nabé.

 

à voir aussi

Urgent: Kofi Annan est décédé

Kofi Annan, l’ancien secrétaire général de l’ONU, Prix Nobel de la paix en 2001 pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*