Accueil / A la une / Fête du 1er mai: les travailleurs revendiquent, Mamadi Youla critique

Fête du 1er mai: les travailleurs revendiquent, Mamadi Youla critique

Célébration ce mardi 1er mai de la 132,ème journée internationale du travail. C’est le Premier ministre Mamadi Youla, qui a présidé la cérémonie officielle au palais du peuple. A cette occasion, les syndicalistes ont formulés des revendications.

C’est Louis M’bemba Soumah, secrétaire général de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG), qui a égréné les points de revendication. A savoir:

– L’arrêt des licenciements abusifs dans les entreprises et sociétés privées et para-publiques ;

– La création avant fin juillet 2018, du tribunal administratif – Le paiement des pensions des retraités au même moment que les salaires des actifs ;

– L’augmentation des pensions de retraite concomitamment à chaque augmentation de salaire ;

– L’accélération de la reprise des entreprises fermées entre autres SOTELGUI, Friaguia, Salgudiya,… ;

– La mise en œuvre rapide du programme des logements sociaux en faveur des travailleurs ;

– La suppression des barrages non conventionnels ;

-La prise en charge intégrale des points de revendications de la Fédération Syndicale des Transports en date du 26 avril 2018 ;

– La révision à la hausse du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) de 440 milles à 1million 200milles.

Pour sa part, le chef du gouvernement Mamady Youla n’a pas manqué de rappeler la dernière grève des enseignants, qu’il a qualifié d’incontrôlée.

« Notre pays a malheureusement, une fois de plus, été perturbé par des mouvements syndicaux parfois incontrôlés au cours de l’année écoulée. Encore une fois, il a fallu remettre en cause des avancées majeures sur l’autel du compromis. Voici tout le paradoxe de notre environnement social qui met face à face des responsables sociaux qui, selon les circonstances et les acteurs en présence, font prévaloir soit la raison, soit d’autres motivations qui ne concourent pas toujours à ramener la quiétude, mais surtout à répondre aux aspirations légitimes des travailleurs« , clame Mamady Youla.

Il a invité les syndicalistes, à ne pas tuer le travail en cherchant à améliorer les conditions de travail.

 

à voir aussi

Mouctar Bah de RFI a été entendu par la HAC

Mouctar Bah, correspondant de RFI et AFP en Guinée a été entendu par la Haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*