Accueil / A la une / Sidya Touré: « Là où il y a notre intérêt, nous allons avec ces personnes »

Sidya Touré: « Là où il y a notre intérêt, nous allons avec ces personnes »

A l’assemblée générale de l’Union des Forces Républicaines (UFR) ce samedi 14 avril, le président du parti, Sidya Touré a de nouveau fustigé la bipolarisation de la sphère politique. Pour lui, l’opposition est plurielle et l’UFR ne sera que du côté où le parti a des intérêts.

Le Haut représentant du chef de l’Etat, s’est aussi attaqué au code électoral, qu selon lui n’est pas un bon code.

« Nous disons, il faut arrêter la bipolarisation dans le cadre de la Guinée. C’est dangereux pour nous. Parce que c’est la bipolarisation qui nous a emmenés à cette perception communautaire de la politique dans notre pays. L’opposition restera l’opposition, la mouvance restera la mouvance. L’opposition est plurielle. Nous, nous sommes pour nous-mêmes, nous ne sommes pour personne. L’UFR est pour l’UFR. Là où il y a notre intérêt, nous allons avec ces personnes. Nous avons des objectifs pour gouverner ce pays. Nous ne sommes pas allés là-bas pour suivre quelqu’un dans l’opposition républicaine, pour aider à élire un président », assène le président de l’UFR.

Parlant du code électoral, le président de l’UFR persiste et signe que le texte révisé sans l’UFR, est un mauvais code. Selon lui, la gestion des quartiers ne peuvent pas revenir aux hommes politiques.

« Nous avons porté à la connaissance du comité de suivi le problème qui était le nôtre et que tout le monde connait. Le premier problème, nous avons dit, le code électoral qui a été adopté sans le consentement de l’UFR est un mauvais code électoral. Et ce code, tout le monde est d’accord aujourd’hui que l’UFR avait raison. Et comme nous n’avons même pas de décret d’application, c’est que les problèmes qui sont posés, personne n’en connait les solutions. Vous ne pouvez pas laisser le problème de gestion des quartiers aux partis politiques. Non seulement c’est une mauvaise idée, mais on a vu pendant les dernières élections que dans certains cas, ce n’est pas applicable », a explique Sidya Touré.

L’UFR de Sidya Touré s’était farouchement opposé à l’adoption de ce code électoral.

à voir aussi

Manifestent dans plusieurs quartiers de Conakry ce lundi

Des parents d’élèves ont pris d’assaut les rues du quartier Bonfi, dans la commune de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*