Accueil / A la une / Reprise du dialogue politique: les réactions croisées des acteurs

Reprise du dialogue politique: les réactions croisées des acteurs

A la sortie des travaux de la 20 session du comité de suivi du dialogue politique de 2016, les responsables politiques ont commenté cette première journée de travail. Tous ont dit espéré trouvé une solution de sortie de crise, pour la Guinée. le parti UFR de Sidya Touré qui avait boudé le dialogue politique fait son come back.

Ibrahima Deen Touré de l’UFR: Aujourd’hui, on a eu l’avantage de reprendre les travaux du comité de suivi, vous savez bien que l’UFR a repris sa place dans le débat, ce qui a été salué par l’ensemble des participants, mais aussi par les partenaires au développement. Nous avons donc relancé le débat et le travail d’aujourd’hui a consisté à déterminer un calendrier de travail pour fixer les priorités du débat pour pouvoir ensemble trouver des solutions suite à la rencontre des leaders politique avec le chef de l’Etat. J’espère que nous ferons tous des compromis pour que nous proposions au pays mais aussi aux concitoyens une solution qui peut faire en sorte que la paix et la sérénité règnent dans notre pays. On ne peut rien faire sans confiance, on ne peut rien faire sans paix et on ne peut rien sans une entente entre nous dans la diversité. L’alliance l’UFR s’engage à cela. L’UFR est un parti qui est au centre d’où il faut trouver la solution », a-t-il affirmé.

Amadou Damaro Camara du RPG arc en ciel: «  On a renvoyé au niveau du comité de suivi un certain nombre de problèmes, surtout des recommandations pour non seulement achever ce que ce comité avait commencé depuis 2016, l’application des accords d’octobre 2016. Et aussi des recommandations fortes relatives aux résultats électoraux, (contentieux électoraux). Aujourd’hui, on a discuté de la méthodologie du travail, chaque formation politique, la société civile et les observateurs ont fait des propositions du travail, nous avons dégagé une méthodologie de travail ce qui doit être fait à l’assemblée sera fait, ce qui doit être fait ici sera fait ici par les 6 commissions du comité de suivi. A partir de la semaine prochaine, mardi essentiellement, nous allons nous retrouver encore pour entrer dans le vif du sujet ».

Mamadou Cellou Baldé du parti UFDG: « La réunion d’aujourd’hui a été une rencontre de cadrage. Les différents blocs politiques ont tous réitéré leur engagement à aller dans le sens de la mise en œuvre des conclusions du communiqué final de la rencontre  des différents acteurs politiques et le président de la République Alpha Condé. Dans la salle, la mouvance présidentielle s’est déclarée prête pour la mise œuvre des accords politiques. L’alliance républicaine de l’UFR est aussi revenue au niveau du comité de suivi, qu’il faut féliciter de passage. Car, tout cela nous permet d’avoir  un dialogue beaucoup plus inclusif.

L’opposition républicaine est disposée à aller dans le cadre de la mise en  œuvre des accords politiques. Dans le même sillage, le président du comité de suivi du dialogue inter guinéen, le ministre Bouréma Condé a souhaité que les sessions soient davantage rapprochées par rapport aux sessions précédentes« .

Pour cette fois, les réunions du comité de suivi ne seront pas espacées, selon le ministre Boureima Condé. « Elles se tiendront le plus régulièrement que possible ».

à voir aussi

Mouctar Bah de RFI a été entendu par la HAC

Mouctar Bah, correspondant de RFI et AFP en Guinée a été entendu par la Haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*