Accueil / A la une / L’opposition répond à Rachid Ndiaye: « aucun homme normal ne peut croire… »

L’opposition répond à Rachid Ndiaye: « aucun homme normal ne peut croire… »

Réunis en plénière ce vendredi, les opposants guinéens se sont prononcés sur la récente sortie du ministre de la communication Rachid Ndiaye. Ce dernier avait déclaré que l’opposition guinéenne utilise des groupuscules armées, lors des manifestations.

Les opposants au régime d’Alpha Condé, cette sortie est le reflet du gouvernement guinéen. Le porte parole de l’opposition républicaine, Alhousseyni Makanera Kaké se dit indigné par des mensonges d’un ministre de la République, qui ne font pas honneur aux fonctions de ministre.

« Aucun homme normal ne peut croire qu’un leader politique peut demander à manifester et demander à ses mêmes militants de tuer d’autres manifestants au cours de la manifestation qu’il a demandé en personne. C’est pourquoi nous estimons que le ministre est passé à côté, et que ce qu’il a posé comme acte n’est qu’un coup de sable dans l’eau mais qui reflète l’état d’âme de ce gouvernement qui est en perte de repère « , s’indigne l’ancien ministre de la communication.

Alhousseiny Makanéra Kaké, estime que c’est seulement en Guinée, où une telle déclaration d’un ministre peut rester impuni.

« Si ce n’est pas dans un pays comme la Guinée, ces accusations allaient lui coûter très chères. l’opposition se réserve tous les droits par rapport à l’acte qu’il a commis bien qu’Alpha Condé refuse de faire de ses ministres et de lui-même des justiciables comme tous les guinéens. Nous disons à Monsieur Rachid Ndiaye, s’il a le courage et l’honnêteté, il n’a qu’à fournir la moindre preuve pour dire que l’opposition a un groupuscule armé, parce que ce sont des accusations très graves, qui si ce n’était pas dans un pays comme la Guinée, pouvait lui coûter très cher.« , clame t-il.

Laïla Bah

à voir aussi

Mouctar Bah de RFI a été entendu par la HAC

Mouctar Bah, correspondant de RFI et AFP en Guinée a été entendu par la Haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*