vendredi 21 septembre 2018
Accueil / A la une / Choix du nouveau PM: le Chef de l’État va-t-il couper le cordon ombilical avec ses oncles ? (Opinion)

Choix du nouveau PM: le Chef de l’État va-t-il couper le cordon ombilical avec ses oncles ? (Opinion)

Ce n’est pas au moment où l’eau est trouble qu’il faille aller à la pêche. Et ce n’est pas non plus au moment où l’orage s’annonce qu’il faille défaire sa toiture pour pouvoir faire face aux intempéries. C’est quand la météo est stable et que les conditions climatiques sont favorables qu’il est possible de bâtir son chantier sans risque de va-et-vient.

Le Chef de l’État qui a laissé d’énormes poils dans la crise de l’éducation ayant ébranlé son autorité en lui cassant le mythe de ‘’Chef ‘’ a promis un vaste remaniement gouvernemental. Il a promis de nommer des ministres qui sont à l’écoute du peuple, très proches de ce dernier et qui lui diront toutes les vérités. Il semble déterminé à aller au bout de son annonce. Il est en concertation avec la majorité silencieuse.

Cependant, le Président de la République fait face à un gros problème sur le choix de son futur Commandant d’équipe. Entre promesses électorales et contraintes ou réalité du terrain, Alpha Condé se retrouve entre le marteau et l’enclume. Le Président qui a promis la Primature à la basse côte risque cette fois-ci de couper le cordon ombilical avec ses oncles.

Pourquoi Alpha Condé va couper le cordon ombilical avec ses oncles de la Basse-côte ?

Au regard des noms de Premiers Ministrables qui circulent dans la presse et à l’analyse de la situation, on peut retenir : Sidya Touré de l’UFR, Kassory Fofana du GPT, Fodé Bangoura du PUP, Cheikh Amadou Camara et Kiridi Bangoura.

1) Sur le cas de Sidya Touré, quel risque pour le Chef de l’État ?

-D’abord, il faut s’attendre à un partage des postes ministériels entre le RPG Arc-en-ciel et l’UFR.

– Il faut s’attendre à un dualisme au sommet de l’exécutif entre le Président et son Premier Ministre. Sidya Touré a de la personnalité et n’acceptera jamais de se faire griller par un régime qui a atteint toutes ses limites et qui est au crépuscule de son règne.

– l’UFR sera sans doute une grosse menace à la fois pour le parti au pouvoir et l’opposition lors de la présidentielle de 2020. Elle aura l’administration et les moyens pour affronter le potentiel candidat des deux bords politiques.

–  Sidya Touré pourra facilement fédérer la Basse-côte et sera perçu comme l’alternative la plus crédible face aux deux grandes formations politiques, à l’origine de tous les désordres dans notre pays.

2) Sur le cas de Kassory Fofana du GPT

L’homme a un passé plein d’interrogations et de soupçons de délits économiques. Le nom de l’homme fait peur dans les milieux économiques. Il est considéré comme un ravageur. C’est une hypothèse quasiment impossible et un choix qui risque d’être sans doute l’élément déclencheur d’un mécontentement général. Le nommer au poste de PM serait un acte suicidaire pour le Président de la République et pourquoi pas son départ anticipé?

3) Kiridi Bangoura, Fodé Bangoura et ou Cheikh Amadou Camara ?

Le RPG Arc-en-ciel même se lancerait dans la contestation si le Chef de l’État choisit un parmi ces noms. Son propre camp n’accepterait pas un de ces hommes comme Chef du gouvernement. Ça sera une grande injustice ou un acte de haute trahison de sa majesté. Le peuple a un mauvais souvenir de ces noms. Et surtout que le RPG-AEC a été malmené en 2005 par Kiridi Bangoura et menacé de dissolution par Fodé Bangoura, ancien homme fort du régime anarchique de feu Lansana Conté.

Alpha Condé va-t-il alors importer son futur PM ou nous servir un méconnu au goût indésirable comme à son habitude à l’image de Saïd Fofana ou de Youla ?

Toutes les hypothèses sont possibles avec Alpha Condé. Car l’homme n’agit jamais sous l’effet de l’émotion et tous ses plats servis restent pas trop copieux jusque-là!

Comme on aime à le dire, wait and see !

Par Habib Marouane Camara

Journaliste et analyste politique.

habibmarouanecamara@gmail.com

à voir aussi

Déguerpissement à Kipé 2: 152 familles sommés de quitter, elles vont saisir la justice

Les habitants du quartier Kipé 2 menacés de déguerpissement, ont rencontré la presse ce jeudi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*