Accueil / A la une / Divergences entre enseignants à Kankan: les contractuels recrutés en 2016 soutiennent le gouvernement

Divergences entre enseignants à Kankan: les contractuels recrutés en 2016 soutiennent le gouvernement

Les enseignants contractuels engagés en 2016 se sont retrouvés à la place des Martyrs de Kankan, pour discuter de la grève lancée par Aboubacar Soumah. Objectif,  entamer une série de négociation pour la reprise des cours à Kankan. Ces encadreurs  accusent l’équipe du syndicaliste Aboubacar Soumah de vouloir renverser le pouvoir en place  en donnant une vision politique à la grève. C’est pourquoi disent-ils, ils décident de reprendre les cours.
Cette initiative est des enseignants contractuels de 2016, dirigé par Abou Camara alias Abou presse ,qui a d’ailleurs commencé une série de sensibilisation  pour la reprise des cours dans un bref délais .
Au cours de cet entretien, ils ont décidé de rencontrer les parents d’élèves ,l’administration notamment la direction préfectorale de l’éducation (DPE), afin  d’inviter tous les chefs d’établissements de programmer leurs enseignants pour une  rencontre d’information et de sensibilisation.
Pour Abou Camara porte parole de ce groupe, l’équipe du syndicaliste Aboubacar Soumah est trop catégorique.
« Notre constat est le suivant: en matière du syndicalisme, le syndicat doit faire des concessions, le syndicaliste est celui qui négocie, qui dialogue.  Mais le syndicaliste ne doit pas se cramponner. A l’heure là ,la situation économique du pays est chaotique ,le gouvernement est coincé« , défend t-il.
Abou Camara accuse le syndicaliste Soumah d’être financé par l’opposition notamment Cellou Dalein dont l’objectif est de renverser le pouvoir d’Alpha Condé.
« Selon les informations que nous avons reçu et vérifié, il se trouvait que c’est l’opposition qui a donné un schéma et finance même Aboubacar Soumah dont l’aboutissement est le renversement de ce pouvoir. Nous ne sommes pas dans çà .On nous parle du chef de file de l’opposition Elhadj Cellou Dallein Diallo ,on nous parle également d’un certain Sanoh qui sont à la base de tout ça. Et si c’est çà, nous ne sommes pas d’accord« , martèle le porte parole.
Cependant, le président du mouvement, rappel que sur les trois points inscrits à l’ordre du jour , le gouvernement a déjà cédé sur deux (2) points à savoir : » la levée de la suspension du salaire de leur Camarade Aboubacar Soumah, le paiement de 10%  en fin février sur les 40% , en proposant de payer 10 % en fin mai, 10% en fin septembre et 10% en janvier 2019.  Et le troisième point concerne l’ouverture d’une procédure de négociation pour les huit millions (8000000) comme salaire de base des enseignants guinéens« , a-t-il rappelé.
Ces enseignements ont décidé d’impliquer le SLECG version Savané pour pouvoir atteindre leur objectif. A rappeler que  ces encadreurs  ont déjà commencé la sensibilisation dans certains médias de la place.
A suivre !
Fatoumata DIAWARA correspondante régionale de newsdeguinee.com

à voir aussi

Mouctar Bah de RFI a été entendu par la HAC

Mouctar Bah, correspondant de RFI et AFP en Guinée a été entendu par la Haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*