mercredi 14 novembre 2018
Accueil / A la une / Timbo : des édifices publics et privés saccagés (procureur)

Timbo : des édifices publics et privés saccagés (procureur)

Les choses se sont compliquées dans la matinée du mercredi, 07 mars 2018, à Timbo, une sous-préfecture située à 55 Km du chef-lieu de la préfecture de Mamou, rapporte le correspondant préfectoral de l’AGP sur place.

A Timbo, des citoyens en colère ont pris d’assaut le poste de la Gendarmerie de cette localité, où deux présumés malfaiteurs s’étaient réfugiés pour éviter d’être lyncher par une foule qui réclamait leurs têtes. Les deux jeunes suspects auraient été surpris, dans la nuit du mardi, 06 à mercredi, 07 mars, en train de voler dans des boutiques.

La situation était déjà tendue dans la matinée. Et, dans l’après-midi, les choses se sont compliquées d’avantage avec l’intervention des renforts venus de la Commune Urbaine (CU) de Mamou.

De source informée, les équipes de la Brigade Mobile d’Intervention de la Gendarmerie (BMIG), de la Compagnie Mobile d’Intervention de la Sécurité (CMIS) et de la Compagnie de Gendarmerie de Mamou, qui se sont rendues sur les lieux avaient réussi à sortir les présumés malfaiteurs de Timbo, pour les convoyer à Mamou. Un acte qui n’a pas été du goût des citoyens qui voulaient se rendre justice…

«A partir du moment où les renforts ont bougé de Timbo pour Mamou, les citoyens se sont attaqués et saccagés le poste de la Gendarmerie, celui de la Police, la Résidence du sous-préfet et celle du commandant», a expliqué le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Mamou, Sidiki Camara.

Le procureur a, par ailleurs rassuré, que les 02 présumés malfaiteurs, extirpés de Timbo, sont déjà arrivés à Mamou, où ils ont immédiatement été déférés au niveau du Parquet du TPI.

«A l’heure qu’il fait, les deux suspects sont déjà arrivés au Parquet de Mamou. Je les ai placés sous mandat de dépôt pour les besoins d’enquête», a-t-il précisé.

L’un des suspects serait du district de Dara dans Timbo et l’autre de la sous-préfecture de Porédaka dans la préfecture de Mamou.

A noter, que les citoyens de Timbo reprochent aux deux présumés malfaiteurs de vandalisme répétitif de boutiques à Timbo, la cité de Karamoko Alpha Mo Timbo.

AGP

à voir aussi

Mouctar Bah de RFI a été entendu par la HAC

Mouctar Bah, correspondant de RFI et AFP en Guinée a été entendu par la Haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*