mercredi 14 novembre 2018
Accueil / A la une / Négociations gouvernement-Syndicat: les choses se corsent

Négociations gouvernement-Syndicat: les choses se corsent

Reprise des négociations entre Syndicat et Gouvernement après une interruption de 3 heures. Les syndicalistes qui s’attendaient a une proposition concrète du gouvernement comme convenu avant la pause, ont été mal servi.

De retour dans la salle de négociation, le négociateur en chef du SLECG, Oumar Tounkara a reitéré les revendications du SLECG.

« Au lieu de faire une dissertation, nous nous sommes réunis, au nom du Bureau Exécutif National (BEN) du SLECG et de tous les enseignants, voici la requête : le payement intégral et immédiate des 40% avec effet rétroactif. L’ouverture d’un couloir de négociations pour les 8 millions le plutôt possible parce que nous avons l’impression que le Gouvernement se focalise que sur les 40% alors que notre préoccupation majeure, est celle relative aux 8 millions de francs comme salaire de baseLe point concernant le payement intégral et immédiat des 40% avec effet rétroactif et l’ouverture d’un couloir de négociations sur les 8 millions comme salaire de base sont non négociables« , précise Oumar Tounkara.

Avant de menacer de se retirer des négociations: « d’ici vendredi, si le Gouvernement ne prend pas le problème au sérieux afin que nous trouvions une solution de sortie de crise, nous serons obligés de nous retirer et de rester à la maison ».

 

à voir aussi

Mouctar Bah de RFI a été entendu par la HAC

Mouctar Bah, correspondant de RFI et AFP en Guinée a été entendu par la Haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*