Accueil / A la une / Cellou Dalein annonce qu’ils n’arrêteront pas les manifestations jusqu’à….

Cellou Dalein annonce qu’ils n’arrêteront pas les manifestations jusqu’à….

A l’assemblée générale ordinaire du parti Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou  Dalein Diallo a de nouveau dénoncé les fraudes électorales lors du scrutin communal. Il a aussi fait part des dernières résolutions du parti lors de la plénière de l’opposition républicaine.

Pour le chef de file de l’opposition, Alpha Condé a volé les suffrages accordés à l’opposition.

« Le peuple a sanctionné Alpha Condé dans les urnes, il a décidé de sanctionner l’opposition dans les CACV en volant les suffrages accordés généreusement par le peuple au parti politique de l’opposition », déclare-t-il.

Il a invité les militants du parti, à se mobiliser pour exiger la restitution des suffrages « volés ».

« Il faut qu’on se batte pour obtenir la restitution des quartiers, des sièges et des suffrages qui nous ont été volés. Le parti dispose d’une grande capacité de mobilisation, le parti dispose d’un poids électoral plus que respectable. Ce n’est plus acceptable parce que notre combat pour demain n’aurait aucun sens si nous nous soumettons aux décisions prises par les CACV qui sont loin de refléter la réalité des urne », lance Cellou Dalein Diallo.

Il ajoute : « C’est notre droit le plus absolu d’exiger par tous les moyens légaux la restitution de ce qui nous a été arbitrairement enlevé. Je suis fier de constater que vous êtes prêts et mobilisés parce qu’on ne s’arrêtera pas tant que nous ne saurons pas entendus. Et nous avons décidé que nous commençons lundi par une ville morte pour continuer après par les autres formes de manifestations pacifiques que sont les sit-in, les marches mais jusqu’à ce que nos droits soient rétablis, nos suffrages rendus et nos sièges restitués les quartiers dans lesquels nous avons gagnés que nous puissions installer les chefs de quartiers. Je vais le dire calmement mais fermement qu’on ne reculera pas.  Préparons- nous à la lutte. Nous ne nous battons pas simplement pour occuper des sièges au niveau des conseils communaux ou pour installer les chefs de quartiers, nous nous battons pour la démocratie. Avec Alpha Condé, il n’ya pas de démocratie, pas d’Etat de droit », clame-t-il.

Amadou S pour newsdeguinee.com

à voir aussi

Assemblée Nationale : des députés en colère contre le ministre des sports Bantama Sow

Le passage du ministre des Sports, de la culture et du patrimoine historique recalé par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*