Accueil / A la une / Education: les grévistes rejettent la tenu d’un nouveau congrès au SLECG!

Education: les grévistes rejettent la tenu d’un nouveau congrès au SLECG!

Dans une déclaration lu ce mercredi 21 février, le bureau exécutif du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) avec à sa tête Aboubacar Soumah, rejette la tenue d’un nouveau congrès du SLECG.

Les grévistes notent avec insistance, la volonté du gouvernement guinéen, à vouloir déstabiliser le syndicat des enseignants « en violation flagrante des conventions 87 et 98 de l’OIT relative à la liberté et à la protection du droit syndicale soutenue  par la constitution ».

« En dépit de l’ingérence grave du gouvernement dans les affaires en République de Guinée. Malgré les persécutions répétées par la police suivie des arrestations arbitraires des syndicalistes du système de l’éducation nationale et des interpellations illégales dans les tribunaux. Le congrès statutaire de renouvellement du bureau exécutif national du SLECG s’est tenu à Conakry le 26 Janvier 2018 en présence des délégués des 33 préfectures des 8 régions administratives et les 5 communes de la capitale.  A l’issu des élections démocratiques et  transparentes, un bureau exécutif de 23 personnes avait été élu et avait comme secrétaire général Aboubacar Soumah. Il est important de rappeler que ce bureau qui s’est irréversiblement engagé dans la défense des intérêts moraux et matériels des enseignants se trouve confronté à la déstabilisation voulue et entretenue par le gouvernement en violation flagrante des conventions 87 et 98 de l’OIT relative à la liberté et à la protection du droit syndicale soutenue  par la constitution’’, lit-on dans la déclaration.

Le porte-parole du SLECG précise que le bureau exécutif du SLECG élu le 26 janvier, avec à la tête Aboubacar Soumah reste et demeure le seul et unique interlocuteur crédible.

« Le bureau exécutif du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) rejette en bloc la tenue d’un nouveau congrès contraire au statut et règlement intérieur du SLECG. Et il informe l’opinion  nationale et internationale que le seul interlocutoire crédible reste et demeure le nouveau bureau exécutif dirigé secrétaire par général Aboubacar Soumah », clame Mohamed Roméo Bangoura.

La grève continue!

à voir aussi

Accident de Mamou, grève du SLECG: Cellou Dalein se lâche

A l’assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) ce samedi 09 décembre, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*