Accueil / A la une / Kalifa Gassama Diaby invite les forces de l’ordre à respecter leurs tenues

Kalifa Gassama Diaby invite les forces de l’ordre à respecter leurs tenues

Le ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté était ce vendredi 16 février à la Compagnie mobile d’intervention et de sécurité (CMIS n°5) de Kagbélén, dans la préfecture de Duréka. L’objectif était de sensibiliser ces officiers de police, sur le rôle de neutralité et de professionnalisme des forces publiques de maintien d’ordre. Kalifa Gassama Diaby a aussi compati aux souffrances de 10 agents blessés lors des heurts enregistrés au lendemain du scrutin du 4 février.

Pour commencer, le de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté a sermonné les agents de police qui se livrent à des exactions lors des manifestations.

« C’est comme un coup de lame dans nos contrats social et moral de la nation. C’est un comportement grave. Votre rôle, votre mission est de protéger avec la plus grande fermeté mais dans le respect de la loi, parce que c’est cette loi que vous représentez et vous êtes les premiers à devoir protéger cette loi. Votre rôle est de protéger nos concitoyens, bien entendu d’être fermes face à ceux qui se mettent hors la loi mais de le faire dans le respect strict et absolu de la loi.  Vous pouvez aujourd’hui ne pas l’accepter, ne pas le faire une fois sur le terrain, mais croyez-moi, et c’est une certitude, à chaque fois que vous agissez en dehors de la loi, vous fragilisez les principes de la République et de la nation « , soutient Gassama Diaby.

Il a ajoute que tout agent qui se livrerais à des actes répréhensibles devrait subir la rigueur de la loi.

« Il n’est pas acceptable qu’on porte la tenue et qu’on ne soit pas capable de répondre de nos actes illégaux devant la justice. L’Etat de droit s’applique à tout le monde. Le minimum que nous devons à notre nation, c’est de la rendre digne, la rendre juste et égalitaire pour toutes ses filles et fils, de quelque bord qu’ils soient ; la loi n’est pas faite pour un camp« , prêche t-il.

De l’autre côté, Kalifa Gassama Diabyé soutient que les citoyens ne doivent en aucun cas s’en prendre aux agents de sécurité, encore moins se rendre justice.

« Nos concitoyens ne doivent pas s’en prendre aux représentants de l’ordre, ne doivent pas se donner le droit de se rendre justice. Cela, bien entendu, suppose que la justice puisse être à leur écoute, à l’écoute de toues les victimes de la République de quel que bord qu’elles soient », fait-il remarquer.

La rencontre a pris fin par la présentation du véhicule de la police caillassé par les manifestants.

 

à voir aussi

Abdoulaye Bah journaliste à Guineenews n’est plus

Le journaliste Abdoulaye Bah, chef de bureau adjoint de Guinéenews est décédé dans la nuit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*