Accueil / A la une / Le procès du commandant Sekou Resco Camara renvoyé au 26 mars

Le procès du commandant Sekou Resco Camara renvoyé au 26 mars

L’ancien gouverneur de la ville de Conakry, le commandant Sékou Resco Camara était ce lundi 12 février, devant le tribunal criminel de Dixinn. Il est accusé par un groupe de commerçant, de  » tortures, racisme, d’ethnocentrisme, de régionalisme et de crimes et délits ».

Les faits remontent à la transition 2010, Sekou Resco Camara alors gouverneur de la ville avait fait arrêté 15 commerçants et militants pour des jets de pierres sur le cortège présidentiel. Les organisations de défense des droits de l’homme telles la FIDH et l’OGDH se sont portées partie civile dans l’affaire.

Il est poursuivi au même titre que le général Nouhou Thiam et le commandant Aboubacar Sidiki Camara alias De Gaulle, ex-garde rapproché de l’ancien président de la Transition, général Sékouba Konaté. Ce dernier est décédé en 2014.

Ouvert le 13 novembre dernier, le procès avait été reporté au 12 février en raison de l’absence du commandant Sékou Resco Camara de la Guinée.

Ce lundi 12 février, le procès a de nouveau été reporté, à la demande de la partie civile qui souhaite que l’audience se tienne en présence de son avocat français, Me Martin Pradel du barreau de Paris.

Mais le procès a été reporté au 26 mars prochain à la demande de la partie civile qui veut que l’audience se tienne en présence de son avocat français, Me Martin Pradel du barreau de Paris.

Rendez-vous le 26 mars prochain, pour la suite du procès.

à voir aussi

Démission du gouvernement Mamady Youla ce jeudi

Le premier ministre Mamady Youla a présenté la démission de son gouvernement. Une démission intervenue …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*