Accueil / A la une / Violences de Mali: de fortes amende et des peines de prison contre les accusés

Violences de Mali: de fortes amende et des peines de prison contre les accusés

Ce mercredi 24 janvier, l’heure était aux plaidoiries et réquisition au tribunal militaire de Labé. Dans son réquisitoire, le ministère public a requis un an de prison dont 6 mois avec sursis contre Issa Camara.

«  Le colonel Issa Camara, caporal François Théa, Caporal Alphonse Folémou, Sergent Nestor Ifono, Monsieur Sana Samoura, le procureur militaire requiert une année avec six mois de sursis. Les sergents Marcel Haba, Sergent Lansana Camara, Sergent Paul Camara, sergent Marcel Foromou Onomou, Caporal chef Pogba Soropogui, caporal Gnanga Kolie, caporal Zogbélémou François Théa, caporal Famako, caporal Elie Michel Loua, Caporal Alfred Monémou, caporal Alphonse Olémou, le ministère public a requis 5 ans dont 4 ans et 6 mois de sursis. En ce qui concerne les déclarés Mohamed Morton Touré et Sana Samoura coupables de recel, écopent d’une amende de 5 millions d’amende », clame le procureur militaire commandant Damaro.

Les avocats de la partie civile en plus de la sentence du ministère public, ont demandé des frais de dédommagement en besoin vital à hauteur de 1 milliard 867 millions 82 mille fg et 1 milliard 404 millions 141 mille fg  au titre des dommages et intérêts, soit un total de 3 milliards 271 millions 233 mille fg pour les victimes.

Une somme jugée faramineuse par Me Sidiki Berété, l’avocat de la défense. Pour sa part, il a demandé l’acquittement de ses clients, pour vice de forme. Selon lui, l’ordonnance de mise en place du tribunal militaire, est nulle et de nul effet. Car dit-il, l’arrêté de composition dudit tribunal n’a été signé que par le ministre de la Justice sans celle du ministre de la défense.

Pour rappel, les 17, 18 et 19 juin 2016,  des violences ont éclaté à Mali en Moyenne Guinée. Colonel Issa Camara et ses 23 prévenus, sont accusés de refus d’obéissance, coups et blessures volontaires, violences, pillages, révolte, outrage envers les supérieurs, vol.

à voir aussi

Algérie : 2 guinéens accusés d’espionnage pour le Mossad condamnés à 10 ans de prison

Lors d’un procès en appel, le Tribunal criminel de Ghardaïa a condamné à mort un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*