Accueil / A la une / Fin de carrière pour la légende vivante du football mondial, Ronaldinho

Fin de carrière pour la légende vivante du football mondial, Ronaldinho

Légende vivante du football mondial, Ronaldinho a décidé de raccrocher les crampons, mardi. Une décision peu surprenante venant du Brésilien, qui n’avait plus joué depuis 2015 sous les couleurs de Fluminense. La fin d’un mythe qui aura marqué de son empreinte l’histoire de son sport.

«Il s’arrête. C’est fini.» Mardi, Roberto de Assis Moreira, bras droit de Ronaldinho (37 ans), a annoncé la nouvelle : son frère ne rejouera plus au football. La fin d’une véritable légende du football qui aura marqué toute une génération d’amoureux du ballon rond.

Un talent inégalable

Révélé aux yeux du monde lors de son cours passage au Paris Saint-Germain (2001-2003), le magicien brésilien est devenu une véritable idole lors de la Coupe du monde 2002, remportée avec la Seleçao, au cours de laquelle il a éclaboussé la compétition de son talent, marquant notamment un coup franc d’anthologie contre l’Angleterre (2-1) en quart de finale.

Un talent inné, une patte droite sensationnelle, un sens du dribble inégalable, une joie de vivre qui en ont rapidement fait une icône. Une personnalité qui a séduit le FC Barcelone, club avec lequel il est devenu l’un des joueurs les plus marquants des années 2000. Liga en 2005 et 2006, Ligue des Champions en 2006, Ballon d’Or en 2005, «Ronnie» a laissé une trace indélébile au Camp Nou.

Une fin de carrière en dents-de-scie pour un génie du ballon rond

Mais Ronaldinho était surtout un bon vivant. Un trait de caractère qui faisait sa simplicité mais qui l’a aussi empêché d’être plus grand qu’il ne l’a été. A 28 ans à peine, le Sud-Américain s’en allait au Milan AC où il n’a brillé qu’à de trop rares occasions. En fin de carrière, le gamin de Porto Alegre aura tout de même réussi à briller avec l’Atletico Mineiro, club avec lequel il réussit à remporter la Copa Libertadores, l’équivalent de la C1 en Amérique du Sud.

En tout cas, l’ancien Parisien n’a jamais laissé insensible. Fans de ses clubs et même supporters des équipes rivales, tous ont un jour applaudi le génie de l’enfant du Grêmio. Un joueur unique qui a fait l’unanimité et qui manquera énormément aux amoureux du ballon rond. Ciao l’artiste !

La carrière de Ronaldinho en chiffres :

1998-2001 : Grêmio, 145 matchs/72 buts

2001-2003 : Paris SG, 77 matchs/25 buts

2003-2008 : Barcelone, 207 matchs/94 buts

2008-2011 : Milan AC, 95 matchs/26 buts

2011-2012 : Flamengo, 71 matchs/28 buts

2012-2014 : Atl. Mineiro 80 matchs/28 buts

2014-2015 : Queretaro 29 matchs/13 buts

2015 : Fluminense 9 matchs

Ronaldinho a émerveillé le Parc des Princes

Source: Maxifoot

à voir aussi

Démission du gouvernement Mamady Youla ce jeudi

Le premier ministre Mamady Youla a présenté la démission de son gouvernement. Une démission intervenue …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*