Accueil / A la une / « Pays de merde »: l’UFC de Aboubacar Sylla indigné par les propos de Trump

« Pays de merde »: l’UFC de Aboubacar Sylla indigné par les propos de Trump

La Direction Nationale de l’Union des Forces du Changement (UFC) est profondément indignée par les propos rapportés par des médias américains tenus ce jeudi,11 janvier 2018 par le Président des États-Unis d’Amérique, Donald Trump dans lesquels, il traite l’Afrique, Salvador et Haïti de  »pays de merde ».

Le Président Aboubacar Sylla, vivement choqué par ces propos dont le caractère raciste et xénophobe est évident, dénonce une atteinte grave et inacceptable, dans la société internationale, à la dignité et à l’honneur des peuples africain, salvadorien et haïtien.

L’Union des Forces du Changement condamne avec la dernière énergie un stéréotype intolérable et un discours d’une extrême violence et d’une grande trivialité sur l’Afrique et Haïti.

L’UFC estime que, pour avoir contribué de manière singulière et enrichie à l’écriture de l’histoire universelle et à la construction de civilisations porteuses de progrès en Amérique et à travers le monde, les peuples africain, salvadorien et haïtien, méritent le respect de l’ensemble des nations du monde et de leurs dirigeants.

La Direction Nationale espère des excuses publiques et sincères du Président américain en direction des peuples victimes de ses propos.

L’Union des Forces du Changement invite vivement, à l’avenir, toute personnalité politique et en particulier celles qui sont censés incarner aux yeux du monde les valeurs universelles d’égalité, de justice et de solidarité, à s’abstenir de tels excès verbaux et à user dans le débat international, de discours empreints de courtoisie et de responsabilité.

Vive la dignité de l’Afrique, de Salvador et de Haïti !

Vive la coopération internationale !

Conakry, le 13 janvier 2018

La Direction Nationale de l’UFC !

à voir aussi

Dansa Kourouma épinglé par l’UFDG pour « déclarations mensongères »

Dans une envolée digne d’un oiseau de mauvais augure, Dansa Kourouma s’est permis d’accuser à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*