Accueil / A la une / Agriculture : la nouvelle ministre a tenu sa première rencontre

Agriculture : la nouvelle ministre a tenu sa première rencontre

La nouvelle ministre de l’Agriculture, Mme Fernandez Mariama Camara, a débuté le travail ce lundi dans ses nouvelles fonctions.

Sa première journée de travail a été très chargée. La ministre de l’Agriculture a très tôt ce lundi visité les anciens locaux de la FAO à Coléah devant abriter, temporairement, son bureau et ceux de ses proches collaborateurs.  Car depuis décembre 2017, avant sa nomination, des travaux de rénovation du bâtiment principal du ministère de l’Agriculture à Kaloum ont été engagés.

Les audiences de la nouvelle ministre de l’Agriculture ont alors eu lieu ce lundi  à la direction générale de la SOGUIPAH (Société guinéenne de Palmiers à huile et hévéa) à Conakry.

C’est la Direction Générale du Génie Rural qui a ouvert le bal des entretiens techniques. M.Mandjou Touré, Directeur général,  a présenté les grandes lignes des projets en cours au niveau de sa direction. Ceux-ci sont constitués de deux programmes d’aménagement hydroagricole, soutenus par le Maroc et la République Populaire de Chine.

Touré a également fait état des projets de réhabilitation des pistes rurales en Guinée, en vue de désenclaver les grandes zones de productions agricoles. Il a étalé toutes les difficultés liées au financement de certains projets.

« Je vois que nous avons des projets, nous allons travailler. Je vais lire tous les dossiers que vous avez apportés » réagit la ministre, Mme Fernandez Mariama Camara. Un autre service d’appui, le  Bureau de Stratégies et Développement (BSD) du ministère de l’Agriculture, par la voix de M. Chérif Diallo, a fait sa présentation à la nouvelle ministre.

Le BSD souffre énormément d’une insuffisance de  ressources humaines dans la réalisation de ses tâches au quotidien.

«Le travail tourne autour de 3 à 4 personnes » regrette M. Chérif. En dépit de cela, le BSD peut se féliciter d’avoir facilité la validation de plusieurs documents techniques  l’année dernière dont la Politique nationale de développement agricole. Le BSD dénombre actuellement  un portefeuille étoffé de 14  projets et programmes au sein du département de l’Agriculture.

Le Directeur général de l’Agence nationale de la promotion et du conseil agricole (ANPROCA) a relevé que contrairement aux deux premières directions, sa structure a une tâche ardue : jouer sur la mentalité des producteurs du pays. M. Aly Condé regrette un manque de financement de ses activités depuis 2011, date à laquelle l’ANPROCA avait bénéficié d’un fonds de la part du Budget national de développement (BND). M. Condé est largement revenu sur les programmes présidentiels en cours autour des cultures de rente dont le cajou et le café-cacao.

Le staff de la division des Ressources humaines a aussi eu une séance de travail avec la nouvelle ministre de l’Agriculture. Le DRH a noté que le personnel du département n’est pas totalement recensé. Il y a nécessité, en croire-t-il, de procéder au recensement exhaustif de tous les cadres relevant de ce ministère de la capitale Conakry au dernier village du pays. Si la DRH reconnait 5007 fonctionnaires, à  l’Assemblée nationale, des voix s’élèvent pour évoquer au moins 7.000 fonctionnaires.

Avec chaque direction, la ministre de l’Agriculture, entouré du Secrétaire général et de tous les Conseillers, a engagé des discussions afin de comprendre les véritables enjeux de sa mission.

« Je commence à bien comprendre et bientôt, je vais vous rattraper » lance-t-elle.

Cellule Communication du Ministère de l’Agriculture

à voir aussi

Compte rendu du conseil des ministres du jeudi 19 avril

Conakry, le 19 Avril 2018 – Sous la présidence de son Excellence Monsieur le Président de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*