Accueil / A la une / Une autre légende du Hafia 77 meurt à petit feu sans soutien

Une autre légende du Hafia 77 meurt à petit feu sans soutien

Au premier étage d’un des bâtiments de l’hôpital national Ignace Deen ; au fond d’un pallier ; se trouve une petite chambre à l’ extrême droite ; au lit numéro deux est couché Abdoulaye Keita Banks.

Visiblement affaibli par la maladie ; l’homme peut à peine articuler des mots pour s’exprimer ; je me suis rapprocher de l’ancien sportif pour en savoir d’avantage sur son état de santé.

Abdoulaye Keïta alias BANKS le gardien de but du célèbre club souffre le martyre depuis quelques mois d’une maladie. Alité ; couché a l’hôpital Ignace Deen cet autres héros dit souffrir des douleurs dû aux multiples efforts fourni pendant sa jeunesse dans le foot, grabataire.

à voir aussi

Le CNOSCG, un patrimoine national commun, mal compris et/ou mal géré ! (Par Abdoul Sacko)

Il est inconcevable, voir même inacceptable qu’on dirige ou prétend diriger cette grande institution durement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*