samedi 22 septembre 2018
Accueil / A la une / Nouvelle menace du syndicat des enseignants (Aboubacar Soumah)

Nouvelle menace du syndicat des enseignants (Aboubacar Soumah)

A peine deux semaines que les cours ont repris, le syndicat des enseignants chercheurs de Guinée SLECG brandit une nouvelle menace. Selon Aboubacar Soumah, un des responsables, le gouvernement n’a toujours pas ouvert les négociations comme convenu.

Le secrétaire général adjoint du SLECG Aboubacar Soumah déclare que la première partie de l’accord avec le gouvernement n’a pas été respecté.

« Les chefs religieux nous ont dit de suspendre la grève avec les préalables que nous avons demandés. A savoir le paiement de 20% en fin décembre, ce qui a été accepté par eux. Mais c’est avec regret que nous venons de constater qu’avec les premiers qui ont reçu les salaires, que cet engagement n’a pas été respecté. Les 20% n’ont pas été ajoutés aux salaires« , a t-il déclaré chez nos confrères de MEDIAGUINEE.COM

Aboubacar soumah prévient cependant, que si à la date du 31 janvier rien n’est fait, ils vont reprendre la grève.

« S’ils n’avaient pas pris cet engagement, on n’aurait pas suspendu la grève. Mais nous sommes surpris que l’engagement n’ait pas été respecté. Dans les conditions là, je demande à tous les enseignants de respecter le temps qu’on leur a accordé jusqu’au 31 janvier. Si au 31 janvier, la correction n’est pas faite avec effet rétroactif au 1er novembre ; on déclenchera immédiatement la grève à partir de février« , menace le syndicaliste.

Les choses risquent de se gâter à nouveau, entre syndicalistes et gouvernement.

à voir aussi

Crise a la cour constitutionnelle : attention au piège des pseudo-juristes commentateurs ! (Par Abdoulaye Barry)

Depuis le début de la crise intervenue à la Cour Constitutionnelle entre les conseillers et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*