samedi 22 septembre 2018
Accueil / A la une / Recrutement à la fonction publique: plus de 500 enseignants contractuels font la queue

Recrutement à la fonction publique: plus de 500 enseignants contractuels font la queue

Ils sont plus de 500 enseignants venus des quatre régions  .Depuis  la semaine dernière jusqu’à nos jours,  ils partent au  ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation(MEPU-A), pour se faire enregistrer sur la liste des engagés sans salaire qui  doivent être pris en charge par le gouvernement.

Nombre d’entre ces candidats ont entre 5 et 10 ans voire de plus  d’expérience dans l’enseignement. Ils travaillent au compte de l’ETAT mais sont considérés comme des contractuels n’ayant pas salaire. SARAN DOUMBOUYA est de Kankan, elle  espère que sa situation sera régularisée.

« J’enseigne depuis 5 ans. Durant cette période, je ne percevais rien. J’étais à la charge de ma famille. Maintenant je fais partir de ceux qui doivent être pris  en charge par l’ETAT. Je dois m’assurer que j’aurais mon premier salaire après toutes les vérifications de mes papiers », a-t-elle Confirmé.

MORY CAMARA, âgé de 45 ans et père de deux enfants a travaillé 10 ans comme contractuel .Il vient de la sous préfecture de Synko.

« Je suis à l’école élémentaire depuis 13 ans. J’ai beaucoup souffert dans la lutte pour la fonction publique. J’ai été   engagé mais sans être pris en charge. Ce n’est que le mois passé que cette liste est apparue et mon nom est mentionné dedans. Je suis la pour veiller sur mes dossiers et remplir toutes les fiches  pourvue  que je sois dans le rang des fonctionnaires d’ETAT », a-t-il dit.

Il a fallu du courage et de la détermination a certains pour passer de nombreuses années au service de l’ETAT sans percevoir aucun salaire.

« Je suis en situation de classe depuis 5 ans. Malgré les situations difficiles, cela ne me décourageais pas de continuer toujours à travailler », explique Sékou CAMARA l’un des enseignant qui réside  à Conakry.

Malgré  tout, plusieurs enseignants contractuels guinéens, restent sans salaire.

Nyankolé LOUA pour newsdeguinee.com

à voir aussi

Crise a la cour constitutionnelle : attention au piège des pseudo-juristes commentateurs ! (Par Abdoulaye Barry)

Depuis le début de la crise intervenue à la Cour Constitutionnelle entre les conseillers et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*