dimanche 23 septembre 2018
Accueil / A la une / Esclavage en Libye: les jeunes de Kankan réclament justice

Esclavage en Libye: les jeunes de Kankan réclament justice

Le collectif des jeunes leaders de la préfecture de Kankan était dans la rue ce samedi 02 Décembre 2017. Objectif,  manifester contre la vente des migrants en Libye.
L’itinéraire suivante suivi par ces jeunes manifestants est parti du rond point Komarala-loisir en passant par le rond point M’balia, pour longer le marché Sogbè, jusqu’au carrefour de l’université en face de l’église cathédrale pour terminer à la place des martyrs. Au paravent,  ils ont obtenu l’autorisation de marche adressée à l’autorité.
Dans son discours de circonstance, Amadou Oury Souaré président du collectif des jeunes leaders de Kankan décline l’objectif de la marche.
« C’est suite  au trafic de nos compatriotes vendus comme des marchandises, regroupés dans les enclos comme du bétails et des violences systématiques contre nos frères et sœurs, que le collectif des jeunes leaders de Kankan , a décidé de condamner fermement cette pratique inhumaine« , dit-il.
Il enchaîne en précisant que l’immigration clandestine a plusieurs conséquences négatives.
« L’immigration clandestine qui est aujourd’hui un phénomène social total a pourtant plusieurs conséquences  sur les pays de départ, d’acceuil et sur les migrants. Raison pour laquelle nous sommes là pour soutenir moralement nos frères et sœurs actuellement séquestrés dans des conditions atroces« , précise Souaré.
Face à cette situation alarmante, le leader des jeunes conseils de  rester chez soi et faire du sérieux.
« Chers  jeunes, nous vous conseillons de rester tranquille chez soi et continuer à faire du sérieux dans nos différentes activités, je vais vous dire que nous assistons à une conjoncture mondiale dont la vie devient de plus en plus difficile, dans ce cas on est mieux que chez soi« , prêche t-il.
Par ailleurs , les jeunes de Kankan font des propositions pour mettre fin à l’immigration tout en demandant  justice pour les victimes.
« Nous demandons à notre président Alpha CONDE, et  tous les chefs d’Etat du continent de  faire en sorte que  l’esclavage soit arrêter en Libye et d’accompagner les entreprises et  ONG des jeunes, d’instaurer la filière entrepreneuriale jeunes dans les universités afin de leur permettre de  s’auto employer. Ensuite nous demandons justice pour tous les migrants victimes, nous voulons que tous les acteurs de l’esclavage en Libye soient conduit devant les tribunaux Africains ou la  CPI« , dit le président du collectif.
Par conséquent , un défi a été lancé à tous les dirigeants  « à vous les dirigeants, il est temps pour vous de faire bouger les lignes face à cette situation car un bon  berger laissera 99 Brebis en sécurité à la maison pour aller au  secours de celui qui est perdu et tomber entre les griffes du loup », explique t-il.
A rappeler qu’en  2016, la préfecture de Kankan a enregistré 925 migrants selon l’OIM.
Fatoumata DIAWARA depuis Kankan pour newsdeguinee.com 

à voir aussi

Affaire Cheick Touré : communiqué du parquet du tribunal de Kaloum

Suite à la déclaration de Monsieur Cheick TOURE, secrétaire général du syndicat du Port Autonome …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*