Accueil / A la une / SENACIP: « le rôle et la responsabilité des partis politiques dans la construction de la Nation » débattu

SENACIP: « le rôle et la responsabilité des partis politiques dans la construction de la Nation » débattu

« Le rôle et la responsabilité des partis politiques dans la construction de la Nation », c’est le thème d’une conférence débat tenue ce vendredi 3 novembre à l’Université Nongo Conakry. Elle s’inscrit dans le cadre de la semaine nationale de la citoyenneté, organisée par le ministère de l’Unité nationale et de la Citoyenne.

Dans son allocution, le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté, s’est penché sur la finalité des élections dans un système démocratique. Pour lui, les élections en Guinée, au lieu d’être des solutions démocratiques, constituent les problèmes.
« La mouvance, l’opposition, la CENI, quand vous ouvrez les médias c’est ce que vous entendez. C’est à dire, que ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est ce qui n’est pas intéressant. Les élections ne servent à rien, si elles n’ont pas une finalité démocratique et nationale. On peut continuer à faire des élections mais si leurs finalités est de déconstruire ce que nous devons construire,  ça ne sert à rien ». Les élections ont été conçues  dans un système démocratique comme une solution. Mais elles semblent être des problèmes pour nous. Puisse que avant les élections, c’est des problème, pendant les élections c’est de problèmes, après les élections c’est encore des problèmes. Il faut donc s’interroger, sur la finalité des élections, alors que c’est un processus à priori important dans le système démocratique », soutient Kalifa Gassama Diaby ministre de la citoyenneté.

Poursuivant, Kalifa Gassama Diaby prévient que cette semaine ne peut résoudre les problèmes de la Guinée mais permet de réfléchir sur les fondement d’une nation.

« L’objectif de la SENACIP, n’est pas de régler les problèmes de la Guinée en une semaine, mais c’est d’inviter nos concitoyens à s’interroger sur les problématiques qui nous assaillent  et qui nous interpellent. Nous avons théoriquement une nation, puisque la constitution et les lois qui viennent après ont un  peu balisé le terrain, ont exprimé la nécessité ou le besoin de la Nation. Je vous invite à aimer ce pays. Et si vous l’aimez, vous devez aimer tous les citoyens. A défaut de les aimer, respectez-les« , clame Gassama Diaby.

à voir aussi

SENACIP : invitation à la clôture de la 2è édition (communiqué)

Le Ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté remercie les citoyennes et citoyens de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*