Accueil / A la une / Journée mondiale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes célébrée sur fond de violences en Guinée

Journée mondiale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes célébrée sur fond de violences en Guinée

La 2ème journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes, a été marquée cette année, par des violences sur une vingtaine de journalistes. Des gendarme de l’escadron mobile de Matam, se sont rués sur des journalistes les ont battu à coup de crosse.

A l’occasion de cette journée, les associations de presse se sont réunis autour d’un point de presse, pour dénoncer ces violences. La présidente des professionnelles africaines de la communication a dénoncé l’impunité garantie par les bourreaux des journalistes en Guinée.

« Cette scène est intervenue malheureusement, à 24h de la journée commémorative rappelant ainsi, le péril qui guète la presse guinéenne », déclare Asmaou Barry.

Le président de l’URTELGUI, a annoncé le dépôt de 2 plaintes au tribunal de Mafanco, pour violence contre des journalistes.

« Le lundi prochain, nous déposerons deux plainte au tribunal de première instance de Mafanco. Nous allons veuillez, pour une fois, à ce que ces plaintes ne dorment pas dans des tiroirs. La justice est obligé de faire le travail. Tous les matins, nous allons lire l’accusé de réception de cette plainte, au niveau de toutes les radios, à l’ouverture comme à la fermeture, nous reviendrons aussi sur le contenu de la plainte », prévient Sanou Kerfala Cissé.

Le porte parole de la gendarmerie nationale présent à ce point de presse, a exprimé les regrets de son institution.

« Je suis venu ici, au nom du haut commandement de la gendarmerie nationale, pour vous exprimer nos regrets, par rapport à ce qui s’est passé à l’escadron de gendarmerie mobile N°3 de Matam. Si encore une fois, la gendarmerie a blessé quelqu’un, nous le regrettons amèrement« , déclare le Colonel Mamadou Alpha Barry.

Ces associations de presse, invitent les journalistes à se mobiliser fortement, pour le dépôt de la plainte lundi prochain au TPI de Mafanco.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*