samedi 15 décembre 2018
Accueil / A la une / Rumeurs sur la mort de Alpha: 3 journalistes de Gangan interpelés

Rumeurs sur la mort de Alpha: 3 journalistes de Gangan interpelés

Suite à la folle rumeur sur la mort du Chef de l’Etat qui s’est emparé de Conakry dimanche soir, 3 journalistes du groupe de presse Gangan ont été interpelés par la brigade de gendarmerie de Yimbaya. Ils sont accusés d’atteinte à la sûreté de l’Etat.

Aux environs de 9h ce lundi 30 octobre, les journalistes du groupe de presse Gangan ont été surpris de la descente des gendarmes dans leurs locaux, sans aucun mandat ni convocation.

« Nous n’avons rien à nous reprocher. Nous sommes une rédaction responsable, nous n’avons jamais badinés avec les informations. Tout ce qui passe est revu. Nous sommes très désolé de savoir aujourd’hui, qu’il y a des gens qui puissent nous attribuer des déclarations aussi fallacieuses, jus qu’à aller préjudice à nous journalistes et à nos médias« , Sékou Pendessa.

Ces journalistes ont été auditionnés pendant plus de 5 heures à l’escadron mobile de Yimbaya. Une violation flagrante de leur droit dénonce e responsable du groupe de presse.

« C’est vrai que la rumeur a porté préjudice au chef de l’Etat c’est ce qui inquiète les autorités mais n’oubliez pas que nous avons été victime puisse que le chef de l’Etat. Par ce que lui il est dans sa liberté, nous nous avons été privés de notre liberté depuis le matin. Jusqu’au moment où je vous parle, nous n’avons même pas pu prendre même un petit déjeuner, les travaux sont paralysés, nos émissions ne passent pas, nos antennes ont été brouillées« , dénonce t-il.

L’extrait incriminé, est tiré d’une émission dénommé « tandé Gbé » animé par feu Duplexe Camara. Elle ne parle aucunement de la mort du Chef de l’Etat tranche le rédacteur en chef.

« C’est un extrait des anciennes émissions de Duplexe qui est décédé. Il dit dans cet extrait, que Sékou Touré a fait son temps il est parti, Lansana Conté a fait son temps il est parti, Dadis aussi a fait son temps il est parti, Konaté a fait son temps il est parti, Alpha Condé va faire son temps et partir. Les commissaires ont écouté le son, majoritairement ils ont dit qu’on ne pouvait rien reprocher à Gangan« , explique Sékou Jamal Peindessa Rédacteur en chef du groupe Gangan.

Les responsables du groupe de presse Gangan promette de porter plainte contre l’Etat pour violation de la rédaction. Ils estiment que la gendarmerie n’a rien à faire dans une salle de rédaction. Ils vont également porter plainte contre les instigateurs de cette rumeur.

Le syndicat des professionnels de la presse et l’URTELGUI, se sont mobilisés aux côtés de nos confrères.

Au moment où nous mettions ce papier sous presse, ces journalistes avaient été libérés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*