Accueil / A la une / FEGUIFOOT: une nouvelle plainte de Super V contre Antonio Souaré

FEGUIFOOT: une nouvelle plainte de Super V contre Antonio Souaré

L’ancien président de la Fédération guinéenne de football, Salifou Camara ‘’Super V’’, a déposé le 26 octobre dernier, une plainte contre l’actuel président Antonio Souaré, devant la Commission de Discipline et le Comité d’Ethique de la FIFA, pour création, falsification, usage de faux titres et corruption.

Cela fait suite à la publication d’un rapport d’audit commandité par Antonio Souaré, sur la gestion administrative et financière de la Féguifoot de 2013 à 2015 et qui incriminerait Salifou Camara ‘’Super V’’ et deux autres responsables de la Fédération (le Secrétaire Général Ibrahima Barry ‘’Blasco’’ et le Comptable Morthon Soumah).

Après la publication du rapport d’audit, Antonio Souaré qui mène une chasse aux sorcières, a décidé comme mesure conservatoire, de suspendre ‘’Super V’’ de toutes les activités liées à la pratique et à la gestion du football sur l’ensemble du territoire national, tout en portant plainte contre lui au niveau de la Direction de la police judiciaire (DPJ), au nom de la Féguifoot.

Dans la foulée, Salifou Camara a quitté le pays pour aller défendre sa plainte contre la Fédération guinéenne de football, devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausanne (Suisse), par rapport à la mauvaise organisation de l’Assemblée générale extraordinaire de la Féguifoot qui a permis à Antonio Souaré d’accéder au poste de président en février 2017.

Accusé d’avoir fui le pays par le camp d’Antonio Souaré, Salifou Camara à partir de Lausanne, a démenti avec vigueur cette allégation, tout en rappelant que les Statuts de la FIFA et de la Fédération guinéenne de football interdisent la saisine des tribunaux ordinaires, en cas de litige dans le domaine du football.

Selon lui, cette démarche d’Antonio Souaré avait pour unique objectif, au nom d’une procédure pendante, de l’empêcher de se rendre à Lausanne, pour assister à l’audience du TAS.

Entre-temps, une vidéo tournée à Yorokoguia (Dubréka) a rattrapé Antonio Souaré, en ce sens qu’il a démontré à travers ses déclarations, qu’il avait la possibilité de modifier le résultat de l’audit.

Quoi qu’il en soit, Salifou Camara estime que la mesure conservatoire prise contre sa personne est nulle et de nul effet, dans la mesure où les états financiers de la Fédération guinéenne de football pour la période 2013-2015 ont été validés en Assemblée générale, en présence d’Antonio Souaré lui-même, qui était d’ailleurs l’un des délégués du Horoya AC.

Dans un entretien accordé à notre rédaction ce week-end, il s’est exprimé en ces termes : « Sous ma présidence, les états financiers certifiés par l’auditeur statutaire de la Féguifoot, le cabinet Lombonna SARL, ont toujours été adoptés en Assemblée générale et approuvés par la FIFA. A défaut de cette approbation, pas de soutien financier pour l’exercice suivant, comme le prévoient les règlements de la FIFA. Sous ma présidence, la Fédération guinéenne de football a toujours bénéficié du Programme d’assistance financière de la FIFA. Ce qui veut dire que ses comptes annuels ont toujours été validés par l’instance suprême du football mondial. Dans le PV de l’Assemblée, Antonio Souaré figure d’ailleurs parmi les membres statutaires et était donc au courant de la régularité des comptes de la Féguifoot, à travers leur présentation par l’auditeur statutaire et leur adoption en Assemblée générale par 119 voix/121. »

A propos des états financiers de la Fédération guinéenne de football, dans un courrier en date du 4 septembre 2014, le Secrétaire général adjoint de la FIFA, Markus Kattner, a écrit ceci : « Nous avons analysé votre rapport d’audit local des programmes de développement de la FIFA pour l’année 2013 et avons constaté qu’il était conforme (…). »

Dans un autre courrier en date du 12 juin 2015 adressé  à la Féguifoot, l’ancien Secrétaire général adjoint de la FIFA a également jugé satisfaisant le rapport d’audit central de KPMG pour 2014 : « Nous avons analysé votre rapport d’audit local des programmes FIFA pour l’année 2014 et avons pu constater qu’il est satisfaisant (…) ».

Pour d’amples informations, lisez ci-dessous les courriers de la FIFA relatifs au rapport d’audit local pour l’année 2013, au rapport d’audit central de KPMG pour 2014, les montants accordés au titre du Programme d’assistance financière et le procès-verbal de la XIIème Assemblée générale ordinaire et élective de la Fédération guinéenne de football, tenue le 14 août 2015 au Palais du Peuple.

Source : Guineesports

à voir aussi

Coupe du monde 2018: la Guinée chute d’un rang dans le classement FIFA

  Le Syli national qui était jusque là, dans le Top 10 Africain en 2017,et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*