Accueil / A la une / Massacre du 28 septembre: du retard dans la clôture de l’instruction

Massacre du 28 septembre: du retard dans la clôture de l’instruction

Ce jeudi 28 septembre, marque le 8ème anniversaire des évènements douloureux du 28 septembre 2009. Ce jour là, 157 personnes ont été tués au stade du 28 septembre selon l’ONU, plusieurs milliers de disparut. Les victimes réunis en associations, réclament justice sans délai. Mais depuis, les autorités judicières guinéennes, peinent à clôturer l’instruction. Antona Rabec responsable Afrique de la fédération internationale des droits  humains FIDH, regrette ce retard, mais se dit confiant.

« C’est un moment de recueillement, sous le signe de la demande de justice. Chaque année, on a essayé d’augmenter la pression pour obtenir un procès. Cette année, c’est tout à fait particulier. En mars dernier, Toumba Diakité a été extradé de Dakar et il a été inculpé. Pour nous, c’est la dernière pierre nécessaire dans cette procédure. Plus rien ne s’oppose désormais, à la clôture de l’instruction.  Nous avons rencontré le mois de juin dernier le ministre Check Sacko, qui nous a assuré, que l’instruction se terminerais avant le 28 septembre 2017, c’est à dire aujourd’hui. Malheureusement ce n’est pas le cas.

Nous avons rencontré à nouveau Cheick Sacko hier, en présence d’une mission de la FIDH et de l’OGDH. Le ministre de la justice nous a expliqué, que des difficultés avaient été rencontrées, dans la finalisation de certaines procédure. Mais que quelque soit les conditions, les prochaines semaines, la clôture de l’instruction sera effective au 31 octobre ou avant la fin du mois. Donc c’est un rendez-vous que nous prenons. Nous prenons acte de cet nouvel engagement. Oui c’est un report! Mais nous estimons que nous pouvons encore attendre 30 jours. Si effectivement, cela permet, une clôture dans les bonnes conditions de l’instruction. Pour qu’il y ait un procès, avant la fin de l’année ou en début de l’année 2018″.

Depuis l’ouverture de la procédure judiciaire, 400 victimes ont été entendus dans ce dossier. Au total, 14 personnes ont été inculpées.

à voir aussi

Massacre du 28 septembre, différent avec Sidya Touré: les confidences de Tibou Camara

Dans l’entretien accordé récemment à la radio Espace.fm, le ministre d’Etat, conseiller personnel du Chef …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*