Accueil / A la une / La Guinée devenu la plaque tournante du trafic d’êtres humains: 2 trafiquants arrêtés

La Guinée devenu la plaque tournante du trafic d’êtres humains: 2 trafiquants arrêtés

Arrestation de 2 présumés trafiquants d’êtres humains à Conakry. Ces individus qui font voyager des africains dans des pays asiatiques, ont été arrêtés par les hommes de Moussa Tiéboro Camara.

Comme si le trafic de drogue à lui seul ne suffisait pas, la Guinée est désormais la plaque tournante du trafic d’être humains. Des trafiquants d’êtres humains ont été arrêtés en procession de faux documents de voyage. Ce qui porte à 7, le nombre de réseau de trafic d’êtres humains, démantelés en moins d’un an, par le service de la lutte contre la drogue et le crime organisé.

Le présumé trafiquant, est un guinée basé à Accra au Ghana. Daniel Kéma Béavogui, qui se fait passé pour le consul de la Guinée au Ghana, fait voyager des jeunes filles en Turquie. Dans son domicile situé à Lambanyi, plusieurs faux documents retrouvés, tel que des cachets, une dizaine de passeports avec visas.

« Quand il a un client, il le rabat vers soit Abdoulaye, ou son petit Mory. Ces petits récupères les passeports, ils les postes, ils montent de faux dossiers, Ils acquièrent des visas, le passeport vient, ensuite Mory récupère les passeport et donne aux gens. On lui donne l’argent », explique Aboubacar Sylla, enquêteur.

Deux jeunes filles victimes, sont actuellement dans les mains de l’ambassade de Guinée en Iran. Elles étaient recherchées par leurs parents.

« On les a intercepté à l’aéroport. Le monsieur qui les a amené, elles nous ont dit que ce monsieur les prenait la nuit, pour les promener dans les maisons closes. Elles sont actuellement retenues en Iran, avec des visas expirés« , ajoute le policier.

Ce même trafiquant, a également fait venir en Guinée, 2 népalais qu’il a arnaqué à hauteur de 26 milles dollars, pour un voyage aux Etats-Unis.

Ses deux complices Alpha Abdoulaye Bangoura et Mory Mara, ont reconnu les faits. L’un cherchait des clients, l’autre recevait l’argent.

« Il m’a dit, que quelqu’un va venir te donner des passeports mais c’est des passeports en visas. La personnes m’appelé pour me donner rendez-vous à la gare routière. Je suis parti récupérer les passeports en visas. J’ai donné l’argent, il a transféré à Dani« , explique l’un d’eux.

Le Colonel Moussa Tiéboro Camara, invite les citoyens à coopérer pleinement avec les services de sécurité, en dénonçant ces trafiquants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*