dimanche 15 juillet 2018
Accueil / A la une / Des joueurs américains protestent contre des propos outranciers de Donald Trump

Des joueurs américains protestent contre des propos outranciers de Donald Trump

Aux États-Unis, des joueurs de football américain se sont agenouillés pendant l’hymne national au début des matches pour protester contre des propos outranciers de Donald Trump. Le président américain avait appelé à virer tous ceux qui effectuent ce geste symbolique de protestation contre le racisme, en les traitant de « fils de pute ».

De nombreux joueurs de football américain ont posé un genou à terre le 24 septembre pendant l’hymne national avant des matches aux États-Unis. Un geste de défiance envers le président Donald Trump, qui a appelé à virer les sportifs qui ne respectent pas l’hymne national joué avant toutes les rencontres sportives aux États-Unis.

À l’été 2016, l’ancien joueur des 49ers de San Francisco, Colin Kaepernick, avait été le premier à s’agenouiller pour protester contre les meurtres de plusieurs Noirs abattus par des policiers blancs. Son geste avait provoqué un scandale national. Donald Trump aréactivé la polémique en s’en prenant violemment à lui, sans le nommer, lors d’un meeting le 22 septembre. « Est-ce que vous n’aimeriez pas voir un de ces propriétaires de NFL dire, quand quelqu’un manque de respect à notre drapeau : ‘Sortez-moi ce fils de pute du terrain, il est viré, viré’», avait-il asséné.

En guise de réponse, à Foxborough, dans l’État du Massachusetts, 15 joueurs des New England Patriots, champions en titre de la National Fotoball League (NFL), se sont agenouillés. Nombre d’entre eux se tenaient par les bras, dont la star de l’équipe, Tom Brady.

De leur côté, les joueurs des Pittsburgh Steelers ont eux décidé de rester dans leur vestiaire pendant l’hymne national dans le stade des Bears de Chicago.

Manque de respect « à notre drapeau »

Le président américain a ensuite expliqué dans un tweet le 24 septembre que le boycott des matches pourrait être une façon de se débarrasser de ces gestes qui sont autant de manques de respect « à notre drapeau et notre pays ». Pas sûr qu’il soit entendu.

à voir aussi

Décret anti-immigration: la haute cour offre une victoire à Trump

La Cour suprême des Etats-Unis a annulé mardi un arrêt d’une cour d’appel qui avait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*