Accueil / A la une / Alpha Condé devant la presse: « je ne permettrais que les mines soient bazardées »

Alpha Condé devant la presse: « je ne permettrais que les mines soient bazardées »

En conférence de presse ce samedi 16 septembre 2017, le Chef de l’Etat a défendu l’accord des 20 milliards US, obtenu lors de son séjour en Chine. Alpha Condé a répondu aux critiques selon lesquelles, il aurait « vendu la Guinée.

L’accord-cadre de 20 milliards avec la Chine, continue de faire polémique. Alpha Condé a jugé bon d’éclairer les lanternes des uns et des autres à ce sujet. S’exprimant sur le dossier, il a balayé d’un revers de main, les soupçon de troc qui ont été avancés.

 » J’ai été en Chine, mais en Guinée on ne fait jamais d’enquête. On ne va jamais à la source pour avoir les bonnes réponses. C’est pourquoi des fois, il y a des erreurs de jugement et des fausses informations qui sont propagées pour troubler l’opinion, augmenter la suspicion et les soupçons. On dit que nous avons donné nos ressources minières à la Chine, les concessions qui sont données avec les entreprises chinoises, les royalties seront exclusivement réservées au remboursement des financements des infrastructures. Le contrat sera sur 20 ans. Ça veut dire que tous les gouvernements qui seront là pendant 20 ans seront obligés de consacrer les royalties de ces sociétés chinoises aux infrastructures, non pas aux dépenses de fonctionnement. C’est une chose qui est fondamentale « , lance le Chef de l’Etat.

Le chef de l’Etat soutient, qu’il ne laisserais en aucun cas, les ressources guinéennes être bazardées.

« Nous n’avons pas hypothéqué, parce que je n’ai pas accepté le troc. c’est-à-dire argent contre mines. Pourquoi ? On peut vous donner 1 milliard, mais il se peut que la valeur de la mine soit supérieure à cette somme. Dans ce cas vous perdez ! C’est arrivé dans certains pays en Afrique. Nous avons pu établir des rapports exceptionnels aujourd’hui avec la Chine. En aucun cas je ne permettrais que les ressources minières de la Guinée soient bazardées. Mais je n’accepterais pas non plus que les ressources restent sous la terre« , insiste Alpha Condé.

Poursuivant, il ajoute: « au lieu de fantasmer tout patriote devrait être fier de cet accord. Parce que pour la première fois pendant 20 ans, la Guinée aura des fonds qui sont consacrés aux infrastructures, routes, port, énergies, chemin de fer. Le grand handicap de la Guinée c’est ça. Ce n’est pas un accord qui est lié au mandat d’Alpha. C’est un accord de 20 ans qui dépend de deux choses : notre capacité à présenter des projets bien ficelés et notre capacité de remboursement. Ça veut dire plus nous aurons la capacité de présenter des projets bien ficelés, plus nous aurons accès à ces crédits« , clame t-il.

à voir aussi

Alpha Condé à Paris pour le centenaire de l’armistice

Le Chef de l’Etat guinéen, est arrivé à Paris ce week-end, après l’Afrique du Sud …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*